Monétique : 4 000 GAB installés et 6 millions de cartes en circulation

375 nouveaux guichets automatiques installés entre janvier et septembre 2009.
87,5 millions de transactions effectuées par cartes à  fin septembre pour un volume de 74 milliards de DH. Le parc atteindra 4 100 guichets automatiques à  la fin 2009.

Le réseau des guichets automatiques de billets (GAB) est de plus en plus dense. D’après les informations fournies par Rachida Benabdallah, directrice générale du Centre monétique interbancaire (CMI), le nombre de GAB installés a atteint, au 30 septembre 2009, 4 004 dont 375 mis en service au cours des neuf premiers mois. D’après la moyenne mensuelle, l’année 2009 devrait se conclure avec près de 500 nouvelles installations, et donc un total de 4 130 guichets à fin 2009. Sachant que le taux de bancarisation est estimé à
40% en 2007 (à titre de comparaison, la France a un taux de bancarisation avoisinant les 98%), on compte un guichet pour environ 3 000 Marocains qui détiennent un compte. Les utilisateurs sont, cependant, beaucoup plus nombreux du fait que les banques, justement pour améliorer ce taux de bancarisation, émettent des cartes de retrait et de paiement pas toujours adossées à des comptes.
Selon Mme Benabdallah,
5 985 797 cartes émises par les banques locales étaient en circulation au 30 septembre 2009 dont 4 549 859 cartes de retrait et de paiement (sous licence Visa, Mastercard ou CMI) et 1 435 938 cartes privatives, utilisables uniquement pour des retraits sur les GAB de la banque émettrice.
A la même date, leurs titulaires ont effectué 87 502 718 transactions depuis un GAB -essentiellement des retraits- pour un montant total de 73,8 milliards de DH. Des statistiques en constante progression puisqu’en 2007 le nombre de transactions était de 85 millions, pour un montant de 71,8 milliards de DH alors qu’en 2008, 100 millions de transactions étaient recensées pour une valeur globale de 84 milliards de DH. En principe, plus de 110 millions de transactions devraient être enregistrées en 2009.
Pour les achats, près de 6 millions de transactions ont été effectuées, moyennant des cartes bancaires marocaines chez les commerçants équipés de terminaux de paiement électronique (TPE), pour un montant global de 3,7 milliards de DH, soit une augmentation de 23% par rapport à la même période en 2008.
Quant aux porteurs de cartes émises par les établissements financiers étrangers, ils ont réalisé 4 261 400 opérations de retrait pour un montant global de 6,2 milliards de DH. Ce dernier chiffre est, en revanche, en légère baisse du fait de la conjoncture économique qui joue sur le tourisme.

Des fonctionnalités de plus en plus nombreuses

Les opérations chez les commerçants ont atteint les 2 millions, soit 3,3 milliards de DH, en baisse de 8% par rapport aux 9 premiers mois de 2008, toujours pour les mêmes causes.
Les retraits d’espèces continuent donc de représenter l’essentiel des opérations effectuées par le biais des cartes bancaires.
Du côté des fournisseurs du système d’exploitation pour guichets automatiques, comme HPS (BCP, SGMB, CIH, La Poste et Arab Bank) ou M2M (BMCE et Attijariwafa bank), on ne lésine pas sur les innovations technologiques afin d’optimiser au mieux l’utilisation de l’équipement pour le client. Les automates offrent ainsi de nouveaux services, simples, innovants et adaptés aux besoins du client, tels que le rechargement de téléphone mobile et des cartes prépayées, ou encore l’impression de RIB ou d’un relevé. Comme nous l’explique Mohamed Moukhliss, directeur développement régional de l’activité monétique chez M2M, «la rentabilité d’un tel appareil est très forte. Il s’agit donc d’exploiter le terminal au maximum. C’est pourquoi nous venons de passer du manuel à 100% à un mode automatique, notamment en ce qui concerne le dépôt d’espèces via le GAB». M2M propose donc, entre autres services, le paiement de factures ou le dépôt d’espèces, via le GAB. Une fois crédités, les dépôts d’espèces peuvent ainsi alimenter les retraits, selon la configuration choisie pour le terminal. Chez HPS, on annonce également une large gamme de produits permettant notamment la demande de chéquiers, le virement de compte à compte, et la consultation de taux et tarifs.