Moncef Belkhayat se lance dans la communication en Afrique subsaharienne

H&S holding a pris une participation dans le groupe de médias et communication WB Africa, constitué de 3 entreprises. Son périmètre d’action s’élargit ainsi à plus de 25 pays du continent.

travers sa holding H&S Invest créée en 2005 (opérant entre autres dans la distribution et la logistique), Moncef Belkhayat met un pied dans le secteur de la communication et des médias en Afrique subsaharienne. Grâce à une prise de participation dans le réseau d’agences de communication WB Africa, il devient président du groupe spécialisé dans la création et l’achat d’espaces médias (premier à s’implanter en Afrique).

Constitué de trois entités juridiques : Crystal Creative, WB Media (agence d’achat d’espaces) et Timberwolf Digital, ce réseau opère au Maroc, en Algérie, en Tunisie et en Libye à travers des filiales employant directement 65 collaborateurs. Dans le reste des pays africains (ou du moins 25 pays), WB Africa a opté pour des partenaires. Pour ce faire, il a signé un partenariat avec Totem Africa, une agence de conseil en communication opérant en Afrique. Ce qui lui permettra d’être réellement présent au Sénégal, au Bénin, au Mali, au Niger, au Burkina Faso et indirectement dans une vingtaine de pays allant de la Côte d’Ivoire à Madagascar. A noter que Totem Africa est l’agence qui a transformé l’identité visuelle de Saham dans 19 pays d’Afrique.

Un chiffre d’affaires de 47 millions de dollars

En tout, WB Africa génère 47 millions de dollars de facturation. Pour mieux développer les stratégies de communication et concrétiser les projets sur le terrain, le groupe se dote d’un nouvel organigramme. Ainsi, Adil Besri (ex-directeur de l’agence de communication Grey du holding H&S) est nommé vice-président de WB Africa pour l’ensemble des activités créatives et digitales. Pour sa part, Bassel Mneimneh, DG de WB Medias, a été nommé vice-président pour les activités d’achat d’espaces médias. Il espère ainsi recruter les grandes entreprises marocaines opérant en Afrique subsaharienne grâce à un service, dit-il, aux standards de qualité à un coût optimisé sur les différents médias existants dans ces marchés. En attendant, avec un portefeuille composé de multinationales telles que P&G, Mondelez, Samsung, Adidas, Mars, Visa… ou encore d’entreprises marocaines telles que Maroc Telecom et panafricaines comme Saham, WB Africa peut déjà miser sur la poursuite de l’accompagnement de ses divers clients.