Millenium Challenge Corporation : le Compact II du Maroc entre en vigueur

L’agence chargée de mettre en œuvre le Compact sera mise en place cette année. Le programme dispose d’une enveloppe de plus de 517 millions de dollars.

Ce sont plus de deux ans de travaux et de préparation qui viennent d’être couronnés par la signature, ce jeudi 14 avril, d’une déclaration commune portant sur la mise en œuvre du deuxième programme de coopération entre la Millenium Challenge Corporation, créé par le Congrès américain en 2004, et le gouvernement marocain. Plus de trois ans après la clôture officielle de l’Agence du partenariat pour le progrès, alors chargée de mettre en œuvre le Compact I signé en 2007 par les deux gouvernements, le Maroc dispose donc d’un Compact II. L’exécution de ce dernier sera confiée à un établissement public marocain dont la mise en place s’effectuera par un texte de loi avant la fin de l’année. Doté d’un budget de 450 millions de dollars pour 5 ans, soit environ 4,3 milliards de DH, accordés par la partie américaine, auquel s’ajoute une contribution minimale du gouvernement marocain de 67,5 millions de dollars, soit 650 millions de dirhams, ce deuxième Compact, rappelons-le, se consacrera à deux projets : «Education et formation pour l’employabilité» et «Productivité du foncier».

La majorité du budget est allouée au projet sur l’éducation et la formation pour l’employabilité

Ce sont 220 millions de dollars (56% du budget accordé aux projets), soit 2,1 milliards de DH, qui seront employés pour le premier projet, composé de 2 activités. Concrètement, 112,6 millions de dollars ont été accordés à l’activité «Education secondaire» qui vise la modernisation et la refonte de 100 collèges et lycées dans les régions de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Marrakech-Tensift et Fès-Meknès, le renforcement des systèmes d’information et de l’évaluation des acquis des élèves, et l’appui au développement d’une nouvelle approche d’entretien et de maintenance des établissements scolaires. L’activité «Développement de la formation professionnelle et de l’emploi» bénéficiera quant à elle d’un budget de 107,4 millions de dollars.

Quant au projet «Productivité du foncier», 170,5 millions de dollars lui sont accordés. L’enveloppe se répartit entre l’activité «Foncier industriel» (127 millions $), «Foncier rural» (33 millions $) et «Gouvernance» (10,5 millions $). Les 59,5 millions $ restant serviront aux coûts d’administration, de suivi et d’évaluation du Compact.

Pour rappel, les réalisations du Compact I, dont le budget (697 millions $) était légèrement supérieur à celui octroyé au Compact II, avaient porté sur l’arboriculture fruitière, la pêche artisanale, l’alphabétisation fonctionnelle et la formation professionnelle, les services financiers (microcrédit), le soutien à l’entreprise et l’artisanat et la médina de Fès.