Millenium Challenge Account : 980 MDH de plus pour le PIB

L’enveloppe du MCA bénéficiera directement à 600 000 familles marocaines

697 millions de dollars d’aide. Principaux secteurs ciblés : l’agriculture, la pêche et l’artisanat.

Trois ans de discussions et de négociations ! C’est ce qu’il aura fallu au Maroc pour concrétiser l’aide américaine de 700 millions de dollars dans le cadre du Millenium Challenge Account (MCA). Le 31 août, l’accord, portant précisément sur une aide de 697,5 millions de dollars, a en effet été signé à Tétouan entre la Millenium Challenge Corporation (MCC) et l’Etat marocain.

Ce don américain vise à réduire la pauvreté par la stimulation de la croissance économique. Il s’étalera sur une durée de cinq ans et devrait bénéficier directement à 600 000 familles marocaines.

Selon les termes de l’accord, l’aide financière américaine sera allouée au financement de projets dans les secteurs de l’agriculture, la pêche, l’artisanat et à la création de petites entreprises. C’est ainsi que 300,9 millions de dollars (2,5 milliards de DH) seront consacrés à un projet d’arbres fruitiers dans le but de réduire la volatilité de la croissance agricole, 116 millions (968,6 MDH) à un projet de modernisation de la pêche artisanale, 112 millions (928,5 MDH) à un projet d’artisanat destiné à la mise en valeur de la médina de Fès, et 46,20 millions (383,4 MDH) à un projet visant le développement des services financiers au profit des micro entreprises. Enfin, 34 millions (281 MDH) seront dédiés à un projet de soutien à l’entreprise et de réduction du chômage chez les jeunes diplômés, grâce à l’amélioration des résultats de «Moukawalati» et de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH).

Si l’on s’en réfère aux prévisions, le PIB du Maroc devrait augmenter d’environ 118 millions de dollars (980 MDH) annuellement grâce à ce programme.

Un organisme spécialisé chargé du suivi du programme sera créé
Il faut savoir que le Maroc est le 15e pays à bénéficier de l’aide de la MCC depuis sa création, en janvier 2004. Depuis l’approbation de l’éligibilité du Maroc par le Congrès américain, en novembre 2004, de longues tractations s’en sont suivies, chaque pays bénéficiaire étant tenu de soumettre à l’approbation de la MCC une liste de projets à financer. La MCC, dont le but est de «réduire la pauvreté globale», accorde son aide au développement économique des pays en fonction de critères tels que la bonne gouvernance, le niveau d’investissement dans le capital humain et la liberté économique. Le montant octroyé au Maroc est, à ce titre, le plus important jamais accordé par cet organisme américain.

Pour ce qui est de l’application de l’accord, elle sera supervisée par un organisme marocain qui sera créé spécialement à cet effet, baptisé Agence du partenariat pour le progrès.