M’HAMED AKDIM : Un recul au début, un rattrapage d’ici la fin de l’année

L’année 2009 n’a pas été aussi mauvaise qu’on s’y attendait. Je dirais qu’on a vu pire. Il est vrai que du côté de l’entreprise on a senti un léger recul dans la demande et je dirais qu’à partir de juin et durant l’été, l’activité s’était ralentie. Je pense que nous n’avons pas perdu plus de 5 % de chiffre d’affaires global. Je précise aussi que sur notre activité à l’export qui représente aujourd’hui quelque 20% du total, il n’y a pas eu, non plus, de recul significatif. Par contre, les échos que j’ai de mes amis restaurateurs est qu’ils ont été beaucoup éprouvés par la crise actuelle. Maintenant, je peux dire que par rapport à la fin de l’année, il me semble que nous ferons plus de 10 % que d’habitude, à en croire les échos du marché et le carnet de commandes prévisionnel. Pour ce qui est de 2010, je dois dire que je n’ai pas d’indications palpables.