Méditel devient Orange d’ici la fin de l’année

60 magasins propres et 253 magasins franchisés seront aménagés selon les standards et couleurs d’Orange. L’opérateur français compte sur sa forte présence mondiale pour concevoir des offres agressives sur les appels internationaux.

Dans quelques mois Méditel fera partie de l’histoire. Et pour cause, le deuxième opérateur télécoms du marché marocain devrait porter les couleurs d’Orange d’ici la fin de l’année. C’est en tout cas ce qu’a annoncé Stéphane Richard, PDG du Groupe Orange. En vue de réussir l’opération de rebranding, le Conseil d’Administration de l’opérateur, qui s’est réuni le 11 juillet à Paris en présence de Othman Benjelloun, PDG de FinanceCom, un des actionnaires principaux, a procédé à la nomination de Yves Gautier au poste de directeur général de Méditel. Notons que le nouveau patron de Méditel qui prendra officiellement ses fonctions début septembre est celui-là même qui a piloté l’opération de rebranding de la filiale Egyptienne d’Orange.

Lors d’une rencontre avec la presse qui a eu lieu à Paris, le PDG du groupe français a confirmé que le changement de la marque impliquera un changement de l’identité visuelle. Ainsi, avant la fin de l’année, l’opérateur entamera les travaux de réaménagement des points de vente faisant partie de son réseau de distribution. En effet, 60 magasins propres et 253 magasins franchisés seront aménagés selon les standards d’Orange. Cette opération se traduira également par un repositionnement stratégique. En effet, la filiale marocaine devrait suivre les mêmes procédures et appliquer les mêmes standards que ses filiales sœurs, en matière de gouvernance, de communication, de commercialisation…

Simplification de la facturation

Le rebranding sera également accompagné par le lancement de nouvelles offres et l’amélioration de la qualité du service client. D’abord, «nous allons simplifier la facturation et la rendre plus compréhensible et lisible», explique Stéphane Richard. Et d’ajouter : «A ce jour le contenu de l’offre n’est pas totalement arrêté, mais nous envisageons de capitaliser sur notre présence dans des pays comme la France, l’Espagne et la Belgique qui enregistrent une forte présence de la diaspora marocaine pour lancer des offres de télécommunication mobile à l’international». L’opérateur estime qu’il est la seule marque internationale présente dans le Royaume. Un avantage qu’il compte exploiter pour devancer ses concurrents sur le segment des appels internationaux. En revanche, «il est important de reconnaître que le marché marocain des télécommunications est très concurrentiel et peu rentable, le prix de la minute étant en baisse au moment où le taux de pénétration mobile est en hausse», souligne M. Richard.