Médecine dentaire : une nouvelle procédure pour la distribution des produits anesthésiques

Lutter contre l’exercice illégal de la médecine dentaire. C’est l’objectif de l’ordre national des médecins dentistes qui vient de mettre en place une nouvelle procédure régissant la distribution des produits anesthésiques à  usage dentaire.

Un accord a été signé avec l’ordre des pharmaciens sous la houlette du ministère de la santé. Désormais, la vente des produits anesthésiques ne pourra se faire qu’auprès des pharmacies d’officine après présentation par le médecin dentiste de bons de commande établis et délivrés par les Conseils régionaux de l’ordre des médecins dentistes. Une façon de régulariser la distribution de ces produits accessibles depuis des décennies aux non-professionnels à travers un circuit incluant laboratoires pharmaceutiques et faux dentistes, charlatans et intermédiaires.

L’utilisation des bons de commande est en vigueur depuis jeudi 23 juillet 2015 et permettra, selon Yasser Messari, vice-président de l’ordre national des médecins dentistes, d’«avoir une traçabilité sur le circuit de distribution et de l’utilisation par les médecins dentistes de ces produits anesthésiques dont l’utilisation, si elle n’est pas contrôlée, peut entraîner de graves conséquences sur la santé et la sécurité des patients marocains». Et d’ajouter que «cette mesure de lutte contre l’exercice illégal de notre profession vient renforcer les actions menées régulièrement par les syndicats professionnels qui font de la veille du secteur et dénoncent les irrégularités aux bonnes pratiques de la médecine dentaire». Il faut noter que ces syndicats ont, à plusieurs reprises, entamé des poursuites judiciaires contre les personnes exerçant sans diplômes. Il n’y a certes pas d’estimation officielle des «faux dentistes», mais les professionnels avancent le chiffre de 3 000. Le Maroc compte aujourd’hui, selon l’ordre national des médecins dentistes, 4 000 médecins dentistes.