Mazda CX9 : 4×4, luxe et… sport

Espace, confort, tenue de route et sécurité, le constructeur s’est appliqué à  donner de solides arguments à  ce véhicule
Il n’est cependant disponible qu’en version essence au prix de 485 000 DH TTC.

Mazda a lancé son nouveau Sport utility vehicle (Suv), le CX-9, et joue sur la carte du gigantisme. Avec son apparence de voiture de luxe pour famille nombreuse, on peut le rapprocher du Nissan
Murano, mais le véhicule
s’en démarque franchement. D’abord par ses dimensions: il mesure 5 m de long, taille plus d’honorable dans le segment. D’autre part, par l’habitacle : c’est un 4×4 doté de trois rangées de sièges et qui a bénéficié de belles finitions avec une combinaison de bois et de métal brossé sans compter la sellerie en cuir qui s’étend même au volant. Dans l’ensemble, ce souci confère à  l’espace intérieur une image de salon roulant. Pour le reste, si le mot cossu vient à  l’esprit par l’impression de hauteur commune à  tous les Suv, la motorisation, elle, a de quoi réjouir. Car Mazda est connue pour le plaisir de conduite qui n’a pas été sacrifié aux sept places qui lui donnent cette apparence institutionnelle qu’ont les 4×4 familiaux.

La capacité de chargement est de 487 l, toutes banquettes relevées
Le CX 9 est doté d’un moteur V6 de 3,7l développant 279 chevaux, ce qui lui donne une certaine sportivité avec une consommation sage par rapport aux V8 de la concurrence. En effet, ce mastodonte ne consomme en moyenne que 13 l/100 km en ville et 9,9 l/100 km sur route. La puissance fiscale de ce 4×4 est de 21 ch. Cependant, le CX9 reste et demeure résolument un Suv de ville ! Le positionnement de l’engin le destine presque exclusivement aux routes urbaines et, au regard de leur état, on ne peut qu’être rassuré d’avoir de bons amortisseurs.
Par ailleurs, le CX9 ne manque pas d’atouts pour séduire. Il dispose d’une capacité de chargement de 487 l toutes banquettes relevées. De plus, le constructeur n’a pas lésiné sur les moyens pour en faire un véhicule extrêmement sûr. Le CX9 est ainsi doté d’un système de contrôle d’adhérence qui aide automatiquement à  restaurer la traction. Le système de contrôle de stabilité, lui, évite les survirages ou sous-virages. En outre, airbags avant et latéraux pour les passagers avant, classique pour des véhicules de cet acabit, s’ajoutent des airbags rideaux pour les passagers de la première à  la troisième rangée de sièges. Bref, on peut tout juste regretter que ce beau représentant de la race automobile ne soit disponible qu’en version essence au prix de 485 000 DH TTC.