Marrakech sort les grands moyens pour attirer les touristes

Participation aux salons, émissions sur les télévisions étrangères, invitation des voyagistes…, tous les moyens de communication sont utilisés.
La ville réclame le retour de charters et l’encouragement des vols réguliers.
Le CRT incite les professionnels à  labelliser leurs offres.

Le Conseil régional du tourisme (CRT) de Marrakech se dote d’une stratégie anti-crise. Cette nouvelle stratégie est d’autant bienvenue que la ville, qui dispose déjà de 41 000 lits, enregistrera en 2009 plus d’une dizaine d’ouvertures d’hôtels. Dès lors, «Marrakech ne peut plus se suffire de sa clientèle traditionnelle», estime Hamid Bentahar, président du CRT. La ville s’est donc dotée d’un nouveau plan qui vient compléter la stratégie Cap 2009 élaborée fin 2008 entre les professionnels et le ministère du tourisme. En premier lieu, la priorité sera aussi donnée aux salons dédiés au tourisme de niche, même s’il est nécessaire de continuer à participer aux manifestations traditionnelles. Ainsi, le CRT sera présent, en mars prochain, au salon destination nature et tourisme rural de Paris, puis à d’autres événements consacrés au golf ou au tourisme de luxe dans d’autres villes européennes.
En second lieu, si  Marrakech veut promouvoir un tourisme de luxe, et c’est le cas avec l’ouverture récente de grandes enseignes internationales (Suite hôtels, Lucien Barrière …), il va falloir que l’aérien suive. A cet effet, Royal Air Maroc a, selon le CRT, donné son accord de principe pour desservir la ville ocre en plus grande capacité de sièges business class. Les négociations vont aussi bon train avec l’Office national des aéroports (Onda) pour encourager le retour des vols charters grâce à des réductions de taxes à l’instar de ce qui a été fait pour les low cost. L’idée est aussi valable pour les compagnies régulières étrangères pour des vols directs vers Marrakech, notamment à partir de destinations non desservies par la RAM. L’attention sera d’abord concentrée sur les marchés traditionnels de proximité et ensuite sur des marchés plus lointains. Dans cette optique, des compagnies aériennes du Golfe, comme Emirates, Ittihad et Arabia Air Lines, seront démarchées.

Des offres spécifiques en fonction des évènements
Pour la promotion, un grand Eductour sera organisé à l’intention des agences de voyages de Londres et de Paris.
Mais Marrakech veut aussi revenir aux émissions de télévision sur des chaînes étrangères. Deux émissions seront réalisées avec la BBC sur le thème de la famille et de la gastronomie. Les enregistrements devaient commencer le 9 février pour finir le 20. Un accord est aussi signé avec Lux TV, chaîne câblée qui réalisera une série de films sur la destination et certains des événements qui s’y déroulent. Enfin, les négociations sont en cours avec une grande chaîne généraliste française pour l’organisation d’un grand concert, selon le même concept que celui de « la tolérance » d’Agadir.
En outre, les professionnels de Marrakech seront sensibilisés pour faire des offres en fonction des événements. Hamid Bentahar s’étonne d’ailleurs qu’il n’y en ait pas à l’occasion du festival du cinéma ou de celui des arts populaires. De même, il invite les hôteliers à labelliser leurs offres.