Maroc leasing devient leader du marché en absorbant Chaà¢bi leasing

La BCP détiendra 42,6% du capital et la Caisse de dépôt et de gestion 40,8%.
Le nouvel ensemble est propulsé à  la tête du secteur avec 25,6% de la production et 24,1% des encours.

Le secteur du leasing prend une nouvelle configuration. Mustapha Bakkoury et Mohamed Benchaaboune, respectivement présidents de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) et du Groupe Banques Populaires (GBP), ont annoncé, lundi 11 mai, les modalités du rapprochement stratégique des filiales de leurs groupes opérant dans ce secteur, en l’occurrence Maroc Leasing et Chaâbi Leasing. Concrètement, l’opération prend la forme d’une fusion-absorption de Chaâbi Leasing par Maroc Leasing à travers une augmentation de capital réservée aux actionnaires de la première qui est appelée à disparaître. Ainsi, 40,8% du capital post-rapprochement seront détenus par la CDG, 42,6% par la BCP et le reste par divers petits porteurs. La transaction sera définitivement bouclée avant le 30 septembre prochain. C’est donc à cette date qu’un nouveau leader apparaîtra officiellement dans ce secteur jusque-là dominé par Wafabail, filiale d’Attijariwafa bank. Si l’on s’en tient aux données de l’exercice 2008, Maroc leasing contrôlera 24,1% de parts de marché en termes d’encours et 25,6% pour la production. Pour 2012, les dirigeants visent 30% du marché.

60% des clients seront constitués de PME
A cet effet, la société montrera plus d’agressivité pour le recrutement des clients. A la date indiquée, 60% seront des PME, 30% des grandes entreprises et 10% des professions libérales. L’objectif est également d’optimiser le maillage du marché avec une concentration de 60% sur l’axe Casablanca- Rabat et de 40% sur le reste du Maroc. Actuellement, Maroc leasing réalise 20% de son activité sur l’axe Casa-Rabat et 80% dans le reste du pays, alors que Chaâbi leasing présente une répartition équitable entre les deux zones. Pour arriver à la nouvelle configuration géographique du réseau, Maroc leasing s’appuiera sur les banques populaires régionales qui constitueront 59% du réseau contre 41% pour la force de vente directe. Il s’agit en fait d’une reproduction à l’identique de la répartition déjà adoptée par Chaâbi leasing. Les deux présidents n’ont pas caché leur enthousiasme pour le projet. En tout cas, les perspectives de développement du marché du crédit-bail permettent un réel optimisme. Sur les cinq prochaines années, le secteur devrait enregistrer une croissance cumulée de 66% avant de se tasser de manière progressive.
Avec ce partenariat qu’il vient de sceller, le GBP confirme sa volonté de renforcer la position de ses principales filiales soit par une croissance externe (le cas d’Upline Group) ou à travers un développement organique. Il vise au moins 20 % dans toutes les activités qu’il exerce. Pour la CDG, cette opération entre dans le cadre de l’optimisation de son portefeuille de participation via la conclusion d’alliances génératrices de synergies importantes à l’image des partenariats capitalistiques entre Sofac et Poste Maroc et du CIH avec le Groupe Caisse d’épargne.