Maroc Invest s’apprête à  introduire S2M en Bourse

Il en détenait la majorité à  travers ses fonds MPEF I et II.
La valorisation de l’entreprise tourne autour de 300 à  400 MDH.
Créée en 1983, S2M est un précurseur dans le développement de la monétique au Maroc.

Sept ans après y avoir pris une première participation, relayée par la suite par un renforcement en 2007, qui lui a permis de prendre la majorité, Maroc Invest s’apprête à introduire en Bourse S2M, un des fleurons des deux fonds qu’il gère au Maroc via son portefeuille MPEF I (Maghreb Private Equity Fund I) et MPEF II.
En effet, La Vie éco a appris que ce capital-risqueur faisant partie du groupe Tuninvest travaillait depuis plusieurs semaines avec une banque d’affaires de la place, et le dossier est déjà ficelé pour réaliser une sortie qui était, de toutes les manières, attendue. Il faut dire qu’après l’échec en 2008 du rapprochement de S2M avec HPS, l’actionnaire majoritaire de cet opérateur marocain de l’édition et de la personnalisation de cartes monétiques, n’avait d’autres possibilités que la cession industrielle ou la sortie boursière sachant que MPEF I, dont la durée de vie est de 10 ans, devra être liquidée au plus tard en 2011.

Des participations encore détenues dans Labinal, Maghreb Accessoires, Marwa et Siprof

Initiée en période de reprise boursière et véritable test pour le retour en grâce des investissements boursiers notamment auprès des personnes physiques, l’opération devra permettre à Maroc Invest de réaliser une plus-value confortable avec une valorisation cible située entre 300 et 400 MDH. Le désengagement de MPEF I permettra également d’avancer dans la liquidation de ce véhicule dont la création remonte à 200 avec un capital de 23 millions de dollars (soit près de 220 MDH au cours de l’époque). Après la cession de Finapack, Matel, Mavi et Sigmatel, pour ne citer que les participations marocaines (le fonds a investi dans 4 sociétés algériennes et tunisiennes), ce véhicule garde à ce jour dans son portefeuille, outre S2M, des participations dans Labinal Maroc, Maghreb Accessoires, Marwa et Siprof.
Rappelons que S2M est un opérateur monétique à part entière. Outre le métier d’éditions de cartes où il détient près de 85% de parts de marché au Maroc, loin devant Finacard (filiale du groupe Finatech), S2M est présent également dans la mise en œuvre de solutions monétiques en tant qu’éditeur/intégrateur, dans la fourniture et la personnalisation de moyens de paiement (cartes bancaires et privatives, chèques) et dans l’éditique (personnalisation, mise sous pli automatique, gestion des retours…). Un éventail de produits qui lui a permis de se positionner à l’international avec des contrats signés dans une vingtaine de pays dans le monde et plus de cent banques publiques et privées comme référence. En 2009, le chiffre d’affaires de S2M a dépassé la barre des 150 MDH en signant ainsi une croissance de près de 30%.