Maroc CNSS : 64 552 salariés régularisés au premier semestre 2013

La direction du contrôle et de l’inspection a initié 1 851 missions au 30 juin 2013. Le secteur du commerce est en tête avec 566 missions de contrôle. La masse salariale régularisée totalise 1.2 milliard de DH.

D’après les dernières statistiques de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), les principaux indicateurs de la direction du contrôle et de l’inspection se sont inscrits en hausse durant le premier semestre 2013. Le nombre des missions a augmenté de 13,1% par rapport à la même période de l’année dernière. Ainsi, les équipes en ont effectué 1 851 missions contre 1 636 en 2012, ce qui a permis de régulariser 64 552 salariés contre 42 341 salariés au cours du premier semestre 2012, soit une hausse globale de 52,5%. La masse salariale régularisée s’est accrue de 5%, passant de 1,1 milliard à 1,2 milliard de DH. Corrélativement, les cotisations dues se sont appréciées de 6,20%, à 302 MDH contre 285 millions.

Le commerce et la réparation automobile et d’articles domestiques ont enregistré le plus grand nombre de sorties, 566 contrôles contre 383 durant la même période en 2012, ce qui a permis de régulariser 1 741 salariés pour des cotisations dues de l’ordre 14,57 MDH, en recul de 41% sur une année glissante.

Les industries manufacturières arrivent en seconde position avec 256 missions au 30 juin 2013, qui sont cependant en baisse de 16%. Elles ont permis de régulariser 9 642 salariés. Les cotisations dues se montent à 46,32 MDH sur une masse salariale régularisée de 197 millions.

Forte pression sur le secteur des transports et de la communication

C’est dans le secteur de l’immobilier que l’on relève le plus grand nombre de salariés régularisés : 24 686 personnes contre 9 196 en 2012, en hausse de 168%. Les cotisations dues ont évolué de 59% pour atteindre 84 MDH sur une masse salariale régularisée de 336 MDH. Le bâtiment et travaux publics arrivent au deuxième rang avec 10 515 salariés régularisés. La masse salariale régularisée dans l’immobilier, location et services aux entreprises, atteint 336 MDH contre 218 millions pour l’exercice antérieur.

Dans le secteur des transports et de la communication, le nombre de missions d’inspection a augmenté de 116%, à 108. Elles ont abouti à la régularisation de 6 634 salariés, et les cotisations dues sont de l’ordre de 23 MDH, en croissance de 251%. C’est une réalisation de taille au regard de la désorganisation d’un secteur où le travail au noir est courant.

Dans le secteur de l’éducation souffrant également de l’emploi informel, la direction de l’inspection a mené 187 missions qui ont permis de régulariser 4 218 salariés. Les cotisations dues s’établissent à 26 MDH sur une masse salariale de l’ordre de 100 millions. L’hôtellerie et la restauration ont aussi été ciblé. Les missions ont été moins fréquentes qu’en 2012 (223 contre 228), mais 2 700 salariés ont vu leurs droits restaurés. En hausse de 108%, le montant de la cotisation due s’élève à 24 MDH contre 11 millions en 2012.