Marier design, artisanat et Å“uvres d’art

L’Å“uvre artistique obéit à  une vision conceptuelle et produit de l’émotion. L’objet artisanal est recherché pour son cachet authentique. Le design rend un objet à  la fois fonctionnel et esthétique.

En matière de décoration, trois modes d’expression en apparence antithétiques peuvent pourtant cohabiter avec harmonie. En effet, l’œuvre d’art, le design et l’artisanat sont sans doute des éléments qui permettent de décorer notre intérieur tout en délivrant différents codes qui leur sont propres. Paradoxalement, de prime abord, on aurait tendance à trouver leur mariage improbable. Pour être caricatural, disons que les œuvres d’art obéiraient à une mode spéculative par laquelle on afficherait aussi son statut social, alors que le design signifierait notre conception résolument moderne de l’existence, tandis que l’artisanat renverrait à une vision conservatrice que d’aucuns taxeraient de ringarde. Mais si on interroge le designer Younes Duret à ce propos, on s’aperçoit que le sujet est moins simpliste. Selon lui, l’art, l’artisanat et le design sont trois éléments issus d’univers différents mais complémentaires qui cohabitent parfaitement au sein de l’habitat en se sublimant les uns les autres.

Sensibilité

Pour Younes Duret, parmi ces trois éléments, «l’art est l’élément le plus conceptuel, il s’agit d’une vision, d’un ressenti, tant de la part de l’artiste que de la part de l’acquéreur. L’art n’est pas une recherche de fonctionnalité, ni même d’esthétique, il tend à retranscrire une émotion personnelle. On cherche à acquérir une œuvre d’art car elle nous évoque un sentiment, elle nous “parle”. L’œuvre nous ressemble car elle correspond à une sensibilité qui nous est propre, à une sensibilité que l’on veut partager». Précisons tout de même que notre designer évoque ici le cas d’amateurs d’art éclairé… lesquels demeurent encore très rares.

Personnalisation

Pour ce qui concerne l’artisanat, il vise la personnalisation. «L’artisan produit un objet, fonctionnel mais unique. On recherche un objet d’artisanat pour le cachet qu’il apporte, pour son authenticité. L’objet d’artisanat trouve son importance dans l’habitat d’un point de vue fonctionnel où la fonctionnalité n’est pas primordiale, mais aussi d’un point de vue personnel. Il est fait à la main, sa forme est unique, ses défauts le sont aussi et c’est ce qui apporte toute la valeur de cet objet», pense Younes Duret.

Démarche industrielle

Quant au design, c’est plutôt une sorte de réflexion sur l’objet, sur sa fonctionnalité, son esthétique et sa production. Le métier de designer est de réaliser son objet en pensant à ces critères. La notion de design renvoie à une question d’ergonomie et de fonctionnalité. Le designer tend à rendre un objet de plus en plus fonctionnel, mais doit aussi chercher à répondre à une certaine esthétique. Le design est donc une démarche industrielle, alors que l’art et l’artisanat s’inscrivent dans une démarche de production unique. Le but d’un objet de design est de s’intégrer dans le quotidien, de répondre parfaitement à une fonctionnalité, de faciliter les gestes de tous les jours de son utilisateur. C’est ce qui différencie les objets créés par des designers de ceux créés par des artisans. Ces derniers apportent une touche personnelle, unique mais réalisent un objet souvent moins ergonomique qu’un autre créé par un designer et produit en série. Voilà ce qui pourrait confirmer notre hypothèque de départ, tant ces trois notions paraissent antinomiques. Alors d’où peut provenir leur complémentarité exprimée par les professionnels, notamment par Younes Duret ? «Un espace de vie à besoin de toutes les qualités produites par ces trois univers que sont l’art, l’artisanat et le design. Il s’agit de créer un espace de vie fonctionnel grâce au design, vivant grâce à l’artisanat et qui nous ressemble grâce aux œuvres d’art. L’idéal serait donc de privilégier dans une logique de design global, un espace de vie ergonomique, où viendraient cohabiter des touches plus personnelles apportées par l’artisanat. Les œuvres d’art complètent l’espace de vie en correspondant aux sentiments que l’on veut retranscrire, elles évoquent notre sensibilité», affirme le designer. De la sorte, si vous osez cette heureuse cohabitation, vous vous distinguerez davantage et ne vous contenterez plus d’être classé dans tel ou tel registre «tribal» et donc réducteur.