MARC THà‰POT : Rattrapage au cours du second semestre 2009, incertitudes sur 2010

Globalement, la deuxième partie s’annonce beaucoup plus intéressante que la première. En effet, durant les dix premiers mois, le recul peut être évalué à 10 % pour nos cinq établissements Sofitel qui relèvent de l’hôtellerie de luxe. L’autre créneau le plus important (24 hôtels), sous les différentes enseignes, s’est très bien maintenu. On a fait mieux que sauver les meubles. Le mois d’octobre 2009 s’est soldé, d’une manière générale, par des résultats bien au-dessus de ce que nous attendions et cela incite à l’optimisme pour les mois prochains. En effet, nos réservations pour la fin de l’année, aussi bien à Marrakech qu’à Agadir, sont tout à fait prometteuses. Dans notre domaine, il est difficile de se prononcer pour 2010, car avec les nouvelles ouvertures annoncées, surtout à Marrakech, la concurrence sera dure sur le créneau du luxe. Ce sera si l’on peut dire la guerre des étoiles. Il faut donc rester prudent pour 2010.