MAMOUN MARRAKCHI : Des frémissements de reprise, 2010 sera une bonne année

Globalement, sur le premier semestre de 2009, nous avons senti un recul, sauf pour nos activités liées à l’agriculture. Autrement dit, nous avons enregistré un fléchissement de la consommation de l’emballage alimentaire, ce qui s’est répercuté sur notre rythme de croissance. L’autre phénomène que nous avons connu, c’est la dévalorisation des stocks suite à l’effondrement des prix des matières premières entre 2008 et début 2009. Mais à partir de juillet, il y a eu la reprise, notamment pour ce qui est de l’emballage du lait.
Cela dit, même s’il est difficile de considérer que tout est maintenant derrière nous, je reste néanmoins optimiste pour les mois qui nous séparent de la fin de cette année et surtout pour la deuxième moitié de 2010.
Comme tout le monde, je sais que la reprise se profile, dans le monde et au Maroc, et nous en percevons déjà les frémissements, comme je l’ai déjà signalé.