Maison intelligente : A partir d’une tablette tactile, on peut contrôler la consommation énergétique

A l’ère du tout-numérique, faire entrer des technologies de pointe chez soi n’est plus un luxe. Ceci dit, le summum du confort et du fonctionnel, autrement dit le plaisir total, peut être atteint par le biais de la domotique et de solutions de divertissement.

Ali Boukili est un homme heureux puisque son métier consiste justement à faire des heureux. En effet, en tant que DG d’Archimédia Morocco, il permet aux familles de vivre dans des intérieurs ultra sophistiqués. A l’heure où nous avons tous tendance à devenir de plus en plus casaniers, habiter des espaces plaisants est donc réconfortant. Archimédia Morocco est une franchise spécialisée dans l’intégration de solutions de domotique, de gestion d’éclairage et de divertissement à domicile. Autrement dit, par l’intermédiaire de ses articles et de ses prestations, cette société transforme votre habitat en un lieu de vie intelligent et agréable. En quelque sorte, la technologie se met au service du confort et de l’esthétique.

Selon Ali Boukili, une maison complètement équipée devrait comprendre plusieurs fonctions. A commencer par la gestion intelligente de l’éclairage via des scénarios bien étudiés, lesquels suivent l’ambiance que l’hôte désire avoir à un moment et un endroit précis. «Par exemple, un scénario Relax avec une lumière tamisée à travers le séjour lorsque je me détends le soir, ou un scénario Party diffusant une lumière vive à travers la réception lors d’occasions où je reçois des invités pour un cocktail musical», suggère Ali Boukili. Concrètement, ces scénarios peuvent être enclenchés très aisément, à partir d’un clavier de commande à boutons ou tactile mural, ou encore à partir d’une application installée sur son Smartphone.

«Je ferai usage de l’horloge astronomique présente dans mon processeur centralisé dissimulé dans un coin de la villa, pour que la lumière s’allume automatiquement et de manière progressive au coucher du soleil. Ceci s’effectuera uniquement dans les pièces où une présence humaine aura été détectée par des détecteurs de présence», précise le DG d’Archimedia Morocco. Ce dernier préconise aussi d’octroyer aux chambres à coucher un balisage au sol : une lumière tamisée s’allume au courant de la nuit et fraye un passage discret aux hôtes qui se lèvent pour une raison quelconque.

Ali Boukili imagine aussi la pose de stores enrouleurs (intérieurs) avec tissus traités anti-UV qui se baisseraient automatiquement lors de journées caniculaires afin de protéger le mobilier d’une luminosité agressive. Là aussi, c’est grâce à des détecteurs de luminosité placés aux endroits stratégiques que le système se déclenche. «En un clic, on peut aussi descendre tous les volets roulants, ainsi que les stores et rideaux de la maison», signale Ali Boukili. Côté coût, tout dépend de la superficie de la villa. Ça peut démarrer à 50 000 DH et dépasser 350 000 DH pour une superficie de 600 m2 habitables. Par la suite, Ali Boukili souhaite se faciliter la tâche pour effectuer des économies d’énergie.

«Grâce aux détecteurs de présence installés à travers la maison, les lumières ne resteront allumés que dans ses espaces où il y aura une présence humaine. Fini le problème des enfants qui allument toutes les lumières et oublient de les éteindre !», s’exclame M. Boukili. De surcroît, à partir d’une tablette tactile, il est possible de contrôler la consommation énergétique quotidienne de l’ensemble de la villa. Des indicateurs de performance faciles à lire indiquent alors les zones particulièrement énergivores, ce qui permet d’agir avec précision et efficacité dans le but de réduire le montant des factures d’électricité. Quant à l’air conditionné, il se branche automatiquement en mode économique dès lors que les pièces sont vides. Cet appareillage permettant des économies substantielles d’énergie nécessite une enveloppe de 50 000 à 100 000 DH.

Image et son s’invitent chez moi

Une autre prestation inédite d’Archimédia Morocco consiste en l’intégration de solutions de divertissement à domicile. Ainsi, il est possible d’obtenir une diffusion de la musique à travers toutes les pièces de la villa où on peut alors sélectionner la musique de son choix, la radio en ligne et avoir accès aux différents services musicaux sur internet. Un plaisir accessible à partir de 10 000 DH. Ali Boukili suggère également d’étendre le plaisir audio au jardin ou à la piscine, par le biais d’un système de haut-parleurs étanches camouflés dans le feuillage. Il vous en coûtera aux alentours de 15 000 DH.

Côté image, on peut opter pour une salle de cinéma privative totalement équipée pour voir des films en famille ou des évènements sportifs en compagnie d’amis (à partir de 250 000 DH). Un must : la projection de films dans le jardin. «Vu le taux d’ensoleillement exceptionnel au Maroc, on pourrait profiter de son jardin via une station de projection escamotable, étanche. On profite ainsi d’un grand espace, convivial, aéré. L’écran est enterré dans le sol. Une trappe s’ouvre et il surgit», explique Ali Boukili. Ce système ingénieux coûte tout de même 300 000 DH. Précisons que cette installation de divertissement à domicile bénéficie d’un contenu à la carte intégré dans le serveur de divertissement. De surcroît, les propriétaires ont la possibilité d’en acheter en ligne. Mais l’un des atouts majeurs de cette multiplicité de prestations est résumé par une jolie formule d’Ali Boukili : «Un effort minimum pour atteindre son confort». «Je peux contrôler effectivement toute ma maison à partir d’une interface qui m’est déjà familière, tels mon propre Smartphone ou ma tablette tactile», indique le DG d’Archimédia Morocco. Afin de pallier d’éventuels problèmes de sécurité, cette villa «intelligente» adopte une sécurité intégrée. Ali Boukili nous apprend qu’il est tout à fait possible de voir la personne qui sonne à la porte à partir de mon Smartphone, d’enclencher l’alarme en un seul clic tous les soirs, sans omettre l’accès à distance aux caméras de surveillance, à l’éclairage, ainsi qu’à l’air conditionné (même depuis l’étranger).
Parmi les produits phares et surprenants proposés par Archimédia Morocco figurent les «meubles intelligents». «Aucun écran TV ne sera visible dans la maison. Ils seront tous camouflés à l’aide de meubles intelligents motorisés qui révéleront la TV automatiquement lorsqu’elle sera sollicité. Par exemple, il est possible de dissimuler un écran derrière une toile ou à l’intérieur d’une commode», explique Ali Boukili. Ce mobilier à la fois fonctionnelle et esthétique oscille entre 25 000 et 200 000 DH.

Un investissement valorisant

Face à cet éventail d’appareillage high-tech, se pose tout naturellement la question du SAV. La franchise a bien sûr des techniciens hautement qualifiés. Une garantie existe. Mais, en plus, Archimédia Morocco propose trois solutions clés en main, via trois packs distincts : bronze, or et platine. Si en compagnie de son DG nous avons équipé la «villa idéale», sachez qu’il est également possible d’intégrer cette gamme de produits et de prestations au sein d’appartements de haut standing. Par exemple, il vous faudra débourser 75 000 DH pour profiter de la gestion de l’énergie, de l’éclairage, de la domotique, du système audio-vidéo, et de la sécurité intégrée.

Quant à notre fameuse villa, pour une superficie de 200 m2 habitables on peut obtenir ces solutions à partir de 150 000 DH (sans salle de cinéma privée, ni station de projection dans le jardin). Toujours dénué de ces deux postes onéreux, le staff d’Archimédia Morocco estime à 300 000 DH l’équipement au sein de 600 m2 habitables. Si de prime abord, équiper notre «villa idéale» de la sorte peut sembler dispendieux, il n’en est rien. En fait, il s’agit d’un investissement. En effet, la franchise ne propose que des marques domestiques haut de gamme. On n’est donc pas dans du «consommable» tendance où la technologie est rapidement obsolète et où le tapage marketing nous incite à changer assez souvent notre matériel. Il s’agit d’un investissement dans le long terme. A l’heure où notre «chez-soi» prend des airs de nid douillet à partir duquel on exerce moult activités, bénéficier d’un confort optimal n’est plus un luxe n