Maghreb Titrisation remporte

Elle était en course contre des banques d’affaires françaises et américaines

Trois opérations de titrisation pour le compte de la Banque internationale arabe de Tunisie seront effectuées.

Maghreb Titrisation, filiale de la CDG, vient de réaliser un joli coup en Tunisie. Elle a décroché, début juin, un mandat d’arrangement et de gestion portant sur trois opérations de titrisation pour le compte de la Banque internationale arabe de Tunisie (BIAT), l’un des plus grands établissements financiers du pays. La société marocaine est chargée de réaliser un programme de titrisation pour le compte de la BIAT, composé de trois tranches, dont la première sera émise en 2006 pour un montant d’environ 50 millions de dollars.
Le coup de Maghreb Titrisation mérite d’être qualifié d’exploit pour plusieurs raisons. D’abord, la société marocaine a damé le pion à de grandes banques d’affaires de renommée internationale dont deux françaises et une américaine. Au bout d’un parcours du combattant de deux mois, le choix de la BIAT s’est porté sur la société marocaine dont l’offre intègre un volet sous-traitance qui permettra à la BIAT et à sa future société de gestion d’externaliser les opérations de back-office.
Ce sera par ailleurs la première fois dans le monde de la titrisation qu’une société exportera ses services de gestion à un établissement local. Avantage pour la banque tunisienne : elle n’aura pas à investir en applications informatiques, en moyens humains et en formation. Elle créera simplement une société de gestion qui sera une coquille juridique dont les travaux de contrôle et traitement des flux, de suivi de recouvrement et de reporting seront effectués par Maghreb Titrisation qui dispose d’une expérience solide et d’une plate-forme développée en interne, adaptée à ce type de configuration. D’ailleurs, l’expérience a pesé lourd dans la balance, que ce soit au niveau références ou des ressources humaines. En effet, Maghreb Titrisation peut se prévaloir de deux expériences réussies avec le CIH et la Banque de l’habitat, en Tunisie même. Sur le plan du management, la BIAT et sa banque conseil ont été très attentives à la qualité et au background des équipes. En tout état de cause, la réussite de Maghreb Titrisation en Tunisie, tout en inspirant les autres entreprises marocaines, est surtout la preuve vivante qu’elles ne peuvent se développer que par elles-mêmes sans attendre que l’Etat mette en place des plans d’action.