L’ONMT définit une nouvelle stratégie pour fidéliser les touristes

Un budget de 20 MDH a été réparti entre les CRT (Conseils régionaux du tourisme) sur la base de nouveaux critères
Pour la mise en Å“uvre de la nouvelle stratégie, 5 MDH seront investis en 2007 et 10 millions pour les trois années suivantes.

Capitaliser les acquis et les avancées réalisées ces trois dernières années et maintenir la tendance, tel est le souci de l’ONMT (Office national marocain du tourisme) qui propose une nouvelle stratégie avec comme priorité la nécessité d’harmoniser les actions régionales et nationales pour «éviter une cacophonie», comme le souligne Abbas Azzouzi, son DG. Le secteur a certes réalisé une belle performance en 2006 : 6,6 millions de touristes, 16,4 millions de nuitées et des recettes de 53 milliards de DH. L’office, qui a joué un rôle non négligeable pour tirer le secteur vers le haut, notamment par sa stratégie de ciblage par type de marché et une coopération étroite avec les voyagistes étrangers, propose aujourd’hui de nouvelles mesures pour corriger quelques anomalies. Ainsi, les critères d’allocation des budgets aux CRT ont été revus et rigoureusement respectés. Les principaux sont le taux d’occupation, la capacité hôtelière de la ville et le taux de collecte de la TPT (Taxe de promotion touristique).

Ainsi, Marrakech qui représente 35% des nuitées nationales en 2006 a obtenu 27% de l’enveloppe globale, d’un montant de 20 MDH, Agadir en a reçu 23,4%, Casablanca 10,1% (voir tableau). Et cette fois-ci, il n’y a eu aucune contestation.

Reste que les CRT doivent franchir une nouvelle étape en élaborant des plans plus ambitieux et en professionnalisant leurs équipes avec une aide que l’ONMT s’engage à  leur apporter.

De jeunes MRE recrutés pour les délégationsà  l’étranger
Au niveau interne, l’office s’est doté depuis début janvier d’un nouvel organigramme qui se veut plus en adéquation avec ses missions, parmi lesquelles le marketing. Les délégations à  l’étranger vont très bientôt connaà®tre un véritable lifting. L’objectif est de recruter des profils de jeunes cadres spécialisés en marketing et de préférence issus de l’immigration marocaine. Une initiative innovante de la part d’un organisme qui a compris que, dans les nouvelles générations issues de l’immigration, les compétences ne manquent pas et que c’est aussi une manière de lutter contre la fuite des cerveaux…
Ces initiatives accompagnent la nouvelle stratégie de proximité définie pour la période 2007-2010. En effet, après s’être focalisé sur le réseau de distribution et le recrutement de nouveaux touristes, l’idée de l’office, à  présent, est de se pencher sur «comment les fidéliser».

Pour cela, de nouvelles spécialités seront créées, entre autres, trade marketing, e.business et dans la distribution chez les tour-opérateurs. Pour commencer, tout sera mis en Å“uvre pour améliorer l’accueil des touristes par des kiosques d’informations, l’usage d’Internet ou encore de SMS de bienvenue sur les portables.
Une réflexion est également en cours pour créer un club de fidélisation avec des cartes «Club privilège» par destination. Une news letter pour les touristes sera également éditée. Pour ce faire, une base de données des touristes qui reviennent sera élaborée pour mieux cibler la clientèle.

«Toutes ces actions, encore à  l’étude, et beaucoup d’autres nous permettront de maà®triser notre relation avec les clients», indique M. Azzouzi.
Mais cette nouvelle approche nécessite une plate-forme technologique et des outils spécialisés. L’ONMT compte donc injecter 5 MDH dans ce projet en 2007 et 10 millions par année par la suite. Un vaste chantier…