Logement à  140 000 DH : un nouveau catalogue de matériaux de construction à  bas prix en préparation

Cette deuxième version du catalogue devrait intégrer beaucoup plus de matériaux. Référencement des distributeurs ou création d’une centrale d’achat corporative pour garantir l’accès aux matériaux à  prix réduits.

Introduit depuis fin 2009, le catalogue des matériaux de construction à bas prix, destiné aux promoteurs immobiliers qui se sont alliés à Al Omrane pour la construction de logements à 140 000 DH, devrait connaître prochainement une refonte. Un comité créé ces dernières semaines, rassemblant l’aménageur public et la Fédération des industries des matériaux de construction (FMC), est en train de plancher sur le dossier.
La première nouveauté consistera en l’élargissement de la liste des matériaux référencés qui sont au nombre de 62 actuellement. Plus qu’une volonté des initiateurs du catalogue, cet enrichissement serait encouragé par les fournisseurs de matériaux. «Maintenant que les industriels sont plus familiarisés avec l’expérience du catalogue, ils sont de plus en plus nombreux à vouloir y référencer leurs produits», explique Saïd Bouanani, DG du Centre des techniques et matériaux de construction (Cetemco), en charge de la réalisation du contenu du livret. Un nombre «significatif» de nouveaux fournisseurs se seraient déjà manifestés, selon M. Bouanani.

L’affichage des prix des matériaux n’est pas prévu

Sur un autre volet, la nouvelle version du catalogue devrait être conçue de manière à permettre aux promoteurs de bénéficier effectivement des réductions prévues sur le prix d’achat des matériaux. C’est qu’en l’état actuel des choses, les développeurs doivent obligatoirement s’approvisionner directement auprès des producteurs de matériaux pour bénéficier de la remise. Or, «dans leur grande majorité, les professionnels de la construction recourent surtout aux intermédiaires et aux négociants», explique-t-on à la FMC. Partant, les pistes explorées pour garantir l’accès aux tarifs réduits portent sur le référencement des intermédiaires dans le catalogue ou, dans un autre schéma, le recours à une centrale d’achat corporative. Dans l’un ou l’autre cas, il faudra prévoir des mécanismes de contrôle pour s’assurer que les matériaux vendus à prix préférentiels soient effectivement orientés vers la construction de logements à 140 000 DH.
En revanche, l’adoption du futur catalogue ne sera pas accompagnée par un affichage des prix des matériaux. Comme ce qui a cours actuellement, les prix ne devraient pas être rendus publics, et les promoteurs intéressés devraient contacter Al Omrane pour les connaître. «L’affichage des prix pourrait constituer un contre-argument commercial pour les fabricants, étant donné que les clients réguliers pourraient demander les mêmes prix réduits», justifie-t-on auprès de la FMC.