Liquidités : Le besoin de financement baisserait à  66 milliards de DH

L’économie marocaine devrait enregistrer un besoin de financement estimé à  7,4% du PIB.

n Compte tenu de l’évolution des comptes extérieurs (balance commerciale, recettes touristiques, envois des MRE et flux d’investissements étrangers), l’économie marocaine devrait enregistrer un besoin de financement estimé à 7,4% du PIB, selon le dernier rapport de politique monétaire de Bank Al-Maghrib, publié à l’issue de la réunion trimestrielle de son conseil, tenue le 17 décembre 2013. Et un déficit de 7,4%, cela représente 66 milliards de DH (au lieu de 83 milliards en 2012).
Le gouvernement, rappelons-le, a prévu un déficit courant de 6% et le HCP de 6,8%, contre 10% en 2012.
L’estimation de la banque centrale est donc plus…pessimiste que les autres, même si 7,4% représente une baisse importante par rapport à 2012 et même par rapport à 2008 où le déficit du compte des transactions courantes était de 8% du PIB.
Cette inflexion est importante, car elle impacte le besoin de trésorerie des banques, et par la suite le niveau des crédits distribués. Selon les chiffres de BAM, le déficit de liquidités bancaires au troisième trimestre avait atteint 74 milliards de DH, et il serait de 78 milliards au quatrième trimestre.