L’industrie pharmaceutique met en marche un vaste programme de formation et de recrutement

Des conventions seront signées avec la Faculté de pharmacie de Rabat, l’OFPPT, l’Anapec et le ministère de la santé.
Les lauréats sont certains d’être recrutés après leur formation.

L’industrie pharmaceutique tient ses deuxièmes Assises le 29 mai prochain. Cette manifestation est placée sous le thème de la formation qui revêt, selon les organisateurs, une importance capitale pour ce secteur qui a de grands besoins en profils pointus notamment des ingénieurs, des techniciens spécialisés et des techniciens supérieurs.
Quatre conventions de formation seront signées en marge de ces assises pour renforcer les partenariats entre le secteur pharmaceutique et les organismes spécialisés en formation. La première sera signée avec la Faculté de pharmacie de Rabat en vue de mettre en place une formation diplômante que les étudiants peuvent suivre après le cursus normal des études de pharmacie. Objectif : la formation de pharmaciens industriels qui pourront intégrer les laboratoires.
La deuxième convention, quant à elle, liera l’Association marocaine de l’industrie pharmaceutique (Amip) à l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) en vue de mettre sur pied un cycle de formation de techniciens supérieurs et de techniciens spécialisés dont le secteur a vivement besoin. L’industrie mettra à la disposition de l’office des formateurs provenant des laboratoires aussi bien marocains qu’étrangers, et s’engage à recruter les techniciens qui suivront ce cycle de formation.

Vingt laboratoires présents au salon du recrutement…
Une troisième convention sera signée avec la direction de la pharmacie et du médicament. Elle porte sur la formation continue des cadres des laboratoires pharmaceutiques. La formation sera assurée par le laboratoire national du contrôle du médicament et permettra une mise à  jour des procédures de production dans les laboratoires.
La dernière convention qui sera signée avec l’Anapec est destinée à promouvoir le dispositif de formation-insertion dont bénéficieront les jeunes souhaitant intégrer l’industrie pharmaceutique.
Le suivi de toutes ces conventions sera assuré par la commission de la formation nouvellement créée par l’Association marocaine de l’industrie pharmaceutique.
Outre la signature de ces quatre conventions de formation, l’Amip organisera, en marge des Assises, le salon du recrutement qui permettra, durant la journée du 29 mai, aux directeurs des ressources humaines  d’une vingtaine de laboratoires pharmaceutiques de rencontrer des jeunes diplômés souhaitant intégrer le secteur de l’industrie pharmaceutique. Les DRH mèneront donc les entretiens de recrutement et recueilleront aussi les CV intéressants qu’ils transmettront à la commission formation en vue de constituer une base de données qui sera mise à la disposition des laboratoires pharmaceutiques.
Actuellement, le secteur assure 35 000 emplois directs et indirects et produit près de 259 millions d’unités de médicaments par an.