Lesieur-Savola : verdict du Conseil de la concurrence dans deux semaines

Les enquêteurs ont terminé les enquêtes et remis un premier projet de rapport

Des réunions avec les opérateurs démarreront la semaine
prochaine

La décision du conseil fera jurisprudence.

Le rapport préliminaire du Conseil de la concurrence concernant l’affaire Lesieur-Savola est sur le bureau du ministre des affaires économiques et générales, Rachid Talbi Alami. Il comporte, selon une source proche de la commission interministérielle des prix, «les données collectées par les enquêteurs et les résultats des études menées par ces derniers dans les diverses huileries visitées». Il s’agit précisément de Savola Maroc, Lesieur Cristal, et le groupe Belhassan, producteur de la marque Lousra.

Le conseil a été saisi, rappelons-le, par les deux opérateurs principaux du secteur, Lesieur Cristal et Savola Maroc, qui avaient déjà engagé plusieurs actions en justice. Certaines affaires ont été tranchées alors que d’autres sont en cours d’instruction.

Les deux concurrents s’accusent mutuellement de concurrence déloyale
Les deux entreprises s’accusent mutuellement de concurrence déloyale. Lesieur Cristal a, dès la première année d’exercice de Savola Maroc, accusé la filiale du groupe saoudien de faire du dumping. Cette dernière reproche, elle, à la filiale de l’ONA de pratiquer la vente conditionnée et dénonce les pratiques des hypermarchés Marjane qui ont refusé de référencer l’huile Al Arabi, dernier produit de Savola mis sur le marché.

Le contenu du rapport de la commission d’enquête sera examiné par le ministre chargé des affaires économiques et générales qui a prévu de tenir, dès la semaine prochaine, des réunions individuelles avec chacun des opérateurs. Objectif de ces rencontres : obtenir des éclaircissements sur certaines informations contenues dans le rapport préliminaire. Ensuite M. Talbi Alami tiendra une réunion générale avec tous les opérateurs afin, selon une source proche du dossier, «de confronter les arguments des uns et des autres et en particulier ceux de Savola et Lesieur Cristal avant de prendre une décision». Cette démarche n’aboutira pas forcément à la sanction de l’un des opérateurs, elle pourrait plutôt, et c’est l’objectif du Conseil de la concurrence, permettre une conciliation. Quoi qu’il en soit, le dossier devra être bouclé dans deux semaines.

Les résultats des enquêteurs sont, comme le veut la pratique dans ce genre de cas, entourés d’une grande discrétion. Mais l’on apprend auprès d’une source proche du dossier que les enquêteurs ont passé au peigne fin toute la chaîne, de la production à la distribution, de toutes les usines visitées. Ce qui a permis d’avoir des informations pointues.

L’enquête permettra également de répondre aux questions fondamentales que suscite cette affaire : Savola Maroc fait-elle réellement du dumping, comme l’affirme son concurrent ? Lesieur Cristal est-elle en droit de pratiquer la vente conditionnée ? La chaîne Marjane est-elle en droit de refuser de référencer les produits de Savola Maroc ? Affaire à suivre…