Les voies qui seront aménagées à  Casablanca

Une quinzaine seront ouvertes ou dédoublées

Les travaux commenceront incessamment.

On le savait. Le réseau routier casablancais est dépassé. Il est de moins en moins apte à absorber le flux quotidien de véhicules qui se déverse sur la métropole. Le ministère de l’Equipement, la wilaya et le conseil de la ville de Casablanca ont signé une convention pour le renforcement de ce réseau. Le montant global de l’investissement qui sera consenti s’élève à 721 MDH. Détail des projets.
-Raccordement du boulevard Taddart à la rocade autoroutière. Cela permet d’offrir une connexion autoroutière rapide à Casablanca-centre et aux quartiers l’Oasis, Beauséjour et Maârif.
– Achèvement de l’échangeur de la rocade Casablanca-Tit Mellil.
– Etude d’un échangeur au niveau de l’origine de la future autoroute Tit Mellil-Berrechid. Sa position permettra d’anticiper la réservation des emprises nécessaires à la réalisation d’une pénétrante principale de la future autoroute aux arrondissements de Ben M’sik, My Rachid et Sidi Moumen, et dont la réalisation renforcera les échanges de trafic avec la rocade autoroutière.
– Création d’une voie de 50 m avec aménagement des carrefours et raccordement aux différentes pénétrantes (route de Nouaceur-Sidi Messaoud-route de Tit Mellil).
– Création de la rocade sud-ouest de Casablanca. D’une longueur de 8 km entre l’autoroute d’El Jadida et Dar Bouazza, elle canalisera la circulation vers les trois autoroutes existantes, permettant de décongestionner la circulation à l’intérieur de la ville et de desservir Casa-ouest, la préfecture Hay Hassani et surtout la commune Dar Bouazza, ses plages et ses complexes balnéaires.
– Création d’une pénétrante entre l’autoroute d’El Jadida et la Nationale 1 (carrefour d’Azbane).
– Renforcement et séparation des sens de la circulation de la route côtière Sidi Bernoussi – Mohammédia (RR322). D’une longueur totale de 20 km, cette route relie deux zones industrielles importantes, Roches Noires-Aïn Sebâa et Mohammédia, et dessert les plages de Zénata, Paloma, Ghazouana.
– Dédoublement et renforcement de la route Casablanca-Médiouna (RR315). Cette route part du carrefour des boulevards Mohammed VI-Makdad Lahrizi à Médiouna. C’est le prolongement de la RN9 qui relie Marrakech et Settat à Casablanca par Médiouna.
– Dédoublement et renforcement de la route côtière Casablanca-Dar Bouazza-Azemmour (RR320) qui assure les échanges économiques, agricoles et touristiques.
– Renforcement et séparation physique des sens de circulation de la route de Tit Mellil (RP3010) sur une longueur de 1,5 km.
– Création d’un passage souterrain sous la voie ferrée au niveau de la gare ferroviaire de l’Oasis.
– Création d’un échangeur au niveau de Ben Ykhlef, croisement de l’autoroute Casablanca-Rabat.
– Dédoublement de la route d’Ahl Loughlam (RP3006). Cette voie relie l’autoroute urbaine à la RN9 et dessert la zone industrielle de Sidi Moumen, l’aérodrome de Tit Mellil et plusieurs complexes résidentiels tels que Anassi et El Azhar.
– Dédoublement de la RP3014 (El Oulfa-Moulay Thami) qui dessert le cimetière intercommunal et la zone industrielle de Dar Bouazza.
– Dédoublement de l’avenue 10 Mars (bd. Abderrahmane Sahraoui-rocade). Cette route dessert le cimetière Al Ghofrane, le marché de gros, les abattoirs et le marché de volailles. Elle relie directement la RN9 et le centre-ville (gare routière Ouled Ziane, port…), et favorise les échanges agricoles entre Casablanca et la Chaouia-Ouardigha.
– Augmentation de la capacité de la pénétrante stratégique sud de Casa (RN11 Casablanca-Nouaceur) qui dessert trois grands supermarchés, la zone industrielle de Sidi Maârouf, l’aéroport Mohammed V et plusieurs quartiers administratifs et résidentiels.
La réalisation des différents projets se fera progressivement. Les premiers chantiers seront ouverts dans les prochaines semaines .

Le réseau routier de Casa n’est plus apte à absorber le flux de véhicules qui se déverse chaque jour sur la métropole.