Les ventes de voitures aux couleurs flashy gagnent du terrain

Les concessionnaires rapportent un intérêt grandissant pour les couleurs vives tels que le rouge, le bleu, le jaune, ou le blanc nacré. La demande émane surtout de jeunes femmes qui osent ces peintures non conventionnelles uniquement pour de petites voitures.

Le noir et le gris, deux couleurs les plus demandées par les acheteurs de voitures neuves, commencent à perdre du terrain aussi bien au Maroc que dans les autres pays. On voit en effet de plus en plus de véhicules aux couleurs non conventionnelles, tels que le rouge, le bleu, le jaune, l’aubergine, le blanc nacré et même le rose, sillonner nos rues. Bien qu’elle ne soit pas d’une ampleur majeure, cette tendance est rapportée par plusieurs concessionnaires. «Nous constatons un intérêt grandissant pour des couleurs criantes, tape-à-l’œil et qui ont un caractère léger, agressif ou amusant.

La demande pour ce type de peintures émane surtout de jeunes femmes et dans une moindre mesure de jeunes hommes», affirme un directeur de succursale d’un concessionnaire à Casablanca. D’autres opérateurs expliquent qu’avec le développement des technologies de la peinture, il ya de plus en plus de belles couleurs qui attirent la demande. «Les gens finissent par se retrouver dans une nuance qui leur parle plus que les classiques noir et gris», ajoute un cadre commercial. Et ce sont particulièrement les citadines, les micro-citadines, une partie des compactes ainsi que quelques modèles plus luxueux mais avec une image féminine qui sont concernés par cette tendance.

Le rouge, le bleu et le jaune ont représenté 18% des ventes mondiales en 2014

Dans ce florilège, l’on retrouve des Renault Clio, Ford fiesta, Hyundai i10, des Mini Cooper, des Fiat 500 et des Ford Ka, ou même des BMW série 1 et des audi A1. «Généralement, ce sont des couleurs de lancement que les clients osent sur les petites voitures par effet de mode, mais pour lesquelles la demande ne reste pas aussi soutenue», concède Abdelouhab Ennaciri, directeur général délégué de Scama. Il cite à ce titre l’aubergine, le rouge magenta et le bleu, des couleurs qui ont bien marché ces derniers temps.

Ceci étant, la grande nouveauté cette année est le retour du blanc qui a fait une percée notable sur le marché automobile marocain depuis trois ans déjà, aussi bien pour les petites que les grandes voitures. Bien que l’attrait pour cette couleur commence à faiblir vu qu’elle n’est pas métallisée. Une grande partie des clients la choisissent pour des considérations de prix en premier lieu. Opter pour des voitures plus excentriques en termes de coloris est en fait une tendance mondiale. Selon une étude réalisée par une société spécialisée américaine, ce léger changement observé sur le marché marocain est corroboré : les couleurs vives augmentent peu à peu, le rouge représenterait 9% des ventes mondiales, le bleu pèse 6% alors que 3% des voitures vendues sont jaunes. Le noir, le gris argenté et le blanc représentent, à elles seules, 65% des ventes.