Les ventes de smartphones devraient dépasser le million d’unités en 2016

Les mobiles basiques représentent encore 65% des ventes. Côté chiffre d’affaires, les smartphones pèsent depuis 2010 plus de la moitié du secteur. En 2019, il se vendra davantage de smartphones au Maroc que de mobiles basiques.

Cachés au fond de nos tiroirs, ils prennent peut-être la poussière mais nous préférons les garder sous le coude au cas où le dernier smartphone qu’on se serait offert ne nous lâche sous l’effet de son obsolescence programmée. Les téléphones basiques, qui ne sont pas smart parce qu’ils ne disposent pas d’un système d’exploitation, continuent de résister face à la poussée croissante des innovations technologiques, ici comme ailleurs. Sur les sites de vente en ligne européens, à côté de la catégorie «smartphones», on trouve toujours une catégorie «Mobile» ou «Premiers prix». Au Maroc, ces téléphones basiques -que nous appellerons simplement mobiles- sont disponibles aussi bien dans le marché informel que dans les boutiques des opérateurs télécoms et chez les commerçants en ligne. En 2015, d’après les données communiquées par le cabinet spécialisé en études marketing Euromonitor International, sur les 2,58 millions de téléphones vendus dans le pays (smartphones et «feature phones»), 1,68 million, soit 65% du marché, étaient des «feature phone». C’est 2,4% de plus qu’en 2014 et 24% de plus qu’en 2010. En 6 ans, le succès de ce segment n’a d’ailleurs jamais faibli si ce n’est entre 2010 et 2011 (-0,15%). En 2016, le cabinet estime même que ce segment devrait encore gagner près de 1,8%, à 1,71 million d’unités vendues, soit toujours 61% du marché global des téléphones au Maroc. Certes, l’écart se réduit avec les smartphones, mais il est intéressant de noter la résistance de ces appareils sur tout le territoire.

Un chiffre d’affaires de 2,75 milliards de DH

De leur côté, et comme nous avons déjà pu le remarquer, les smartphones prennent rapidement du terrain. Cette année, les ventes de smartphones devraient même, pour la première fois, dépasser le million d’unités au Maroc, d’après les prévisions d’Euromonitor International. L’année dernière, ils s’en était écoulé près de 900 000 unités, soit 35% du marché global. Cela représente une croissance de près de 21,5% par rapport à 2014 et de 255,5% par rapport à 2010. Bien sûr, en termes de chiffres d’affaires, ce sont les smartphones qui pèsent le plus dans le secteur. En 2015, les téléphones intelligents ont ainsi représenté 75% du chiffre d’affaires global avec 283,3 millions de dollars, soit 2,75 milliards de dirhams. Même en 2010, lorsqu’ils ne pesaient alors que 15,7% des ventes de téléphones au Maroc, les smartphones représentaient déjà près de 54% du chiffre d’affaires global. Dans le futur, cette situation va s’exacerber. Ainsi en 2020, le chiffre d’affaires des ventes de smartphones devrait peser près de 88% du montant global du secteur. 

Samsung, Apple et Blackberry dominent le segment du smartphone

Résultat, la tendance selon laquelle les ventes de mobiles dominent le marché devrait commencer à s’inverser dès 2019. D’après les prévisions d’Euromonitor International, en 2019, il se vendra en effet davantage de smartphones au Maroc que de mobiles. Ainsi, en 2019, sur les 3,68 millions de téléphones qui devraient s’écouler au Maroc, 50,8% seront des smartphones avec 1,87 million d’unités. Pour autant, les ventes de mobiles ne faibliront pas d’ici 2020, date à laquelle s’arrêtent les prévisions communiquées par le cabinet international.

En termes de part de marché, le classement est légèrement différent selon qu’il s’agisse de mobiles ou de smartphones. Ainsi, Samsung, Microsoft (Nokia), LG, Sony et Lenovo sont les 5 marques les plus vendues de mobiles, par ordre décroissant en nombre d’unités. En ce qui concerne les smartphones, samsung reste en tête, suivi d’Apple, de Blackberry -qui signe donc un retour pour le moins surprenant-, de Microsoft et de Sony. Si l’on prend le marché dans sa globalité, Samsung, Microsoft, Apple, LG et Sony sont donc les constructeurs qui dominent le marché des téléphones au Maroc. Toutefois, même en l’absence de chiffres, l’on constate l’arrivée réussie de nouvelles marques telles que Wiko, Oppo, Huawei ou encore Infinix. A l’image de ce qui se passe ailleurs, la bataille se durcit autant dans le moyen de gamme que dans le haut de gamme.