Les ventes de plà¢tre en progression de 10% au premier trimestre 2012

La hausse résulte d’un effet de base positif compte tenu des intempéries qui avaient ralenti les ventes début 2011. Les producteurs se livrent une concurrence acharnée sur les prix qui ont baissé de 5% depuis le début de l’année, à  700 DH la tonne.

Le marché du plâtre se porte bien. Les ventes de ce matériau devraient terminer le premier trimestre avec une progression de l’ordre de 10% par rapport à la même période de 2011, selon les professionnels du secteur. Ceux-ci attendent toutefois les mois à venir pour pouvoir dresser une tendance sur l’année, surtout que l’évolution sur les premiers mois de l’année en cours profite d’un effet de base. En effet, «les ventes du début 2011 ont été ralenties par la baisse de régime des chantiers dictée par les intempéries intervenues sur la période», rappelle El Bajta Mohamed, directeur général adjoint de la Compagnie marocaine de plâtre et d’enduit (CMPE), leader du secteur.

Cependant, cela fait quelques mois que les ventes de plâtre progressent à deux chiffres. D’ailleurs, la consommation du marché en 2011 a atteint 550 000 tonnes (utilisées à 99% dans la construction) pour un chiffre d’affaires de 385 MDH. «Il faut remonter à 2007 pour retrouver ce dynamisme de la demande», relate un opérateur. A l’instar des cimentiers, les industriels du secteur rattachent la bonne santé de la consommation en 2011 à la recrudescence des constructions anarchiques. En effet, «celles-ci consistent dans la majorité des cas en maisons marocaines (traditionnelles) qui sont abondamment décorées en plâtre», assure un professionnel.

L’usage décoratif continue d’absorber l’essentiel de la production nationale de plâtre. Mais depuis 4 ans, les professionnels du secteur tentent de promouvoir auprès des consommateurs l’usage de ce matériau en tant qu’enduit en remplacement des mélanges à base de ciment. De grands promoteurs s’y seraient déjà mis, et selon les données fournies par les industriels, 10% de la production nationale de plâtre serait actuellement utilisée pour la préparation d’enduits. A présent, ils s’appuient sur cette utilisation pour réussir une incursion sur le marché du logement social qui a faiblement recours au plâtre, contrairement aux spécialistes du moyen et du haut standing.

Cet élargissement de la demande contribuerait à détendre la concurrence sur le marché car en dépit du dynamisme de la consommation sur les derniers mois, les opérateurs se livrent une bataille acharnée sur les prix. En 2011 déjà le tarif de la tonne de plâtre avait baissé de 2 à 3%, alors que les prix ont régulièrement augmenté de 3 à 4% par an auparavant. Et depuis le début de l’année en cours, les industriels ont davantage cassé les prix qui cumulent jusqu’à présent une baisse de 5%. Actuellement, la tonne de plâtre départ usine est facturée à 700 DH.