Les trains de ligne plus touchés que les TNR

Sollicité pour nous communiquer les statistiques sur les derniers mois, l’ONCF ne nous a fourni que les données de le journée du 8 février. Il en ressort que les 148 trains – dont 59 TNR de l’axe Casa-Kénitra – ont transporté 37 300 voyageurs. Sur les TNR, 44 n’ont connu, ce jour-là, aucun retard quand 15 d’entre eux ont enregistré des retards allant jusqu’à 5 minutes. Sur les trains de ligne, ça se gâte puisque 43 d’entre eux accusent un retard pouvant atteindre 15 minutes, 47 minutes pour celui reliant Marrakech à Fès et 28 pour le Casa-Oued Zem. Mais les deux gros incidents de cette journée s’expliquent, tout de même, l’un par un tamponnement de vélomoteur et l’autre par le retard d’un autre train qu’il devait croiser sur une voie unique.
Comme on le voit, les moyennes qu’on peut établir ne dégagent pas d’excès particulier. Mais il faut se méfier des moyennes car la réaction d’un voyageur qui a des contraintes de planning et qui se retrouve dans un train accusant une demi-heure de retard n’a rien à voir avec celle du voyageur arrivant avec une ou deux minutes de retard, et qui ne songe même pas à regarder sa montre.