Les promoteurs de Yatout lancent Yadéco, une enseigne de meubles

Offre de base : meubles en bois massif et en aggloméré livrables en kit, matelas et articles de décoration.

Yadéco, la nouvelle chaîne de distribution de meubles et d’équipements pour particuliers et professionnels, vient d’ouvrir son premier magasin à Casablanca, le troisième après ceux de Tanger (depuis septembre dans la galerie commerciale de Marjane) et de Rabat. L’investissement moyen par magasin, locaux et stocks de départ compris, est de 5 MDH.
Investissement moyen par magasin de 5 MDH
Le concept est initié par M & Fin (Moulding frames international), un fabricant de meubles en bois massif et de cadres photo installé à Kénitra. Jusqu’alors, cette entreprise produisait essentiellement pour l’exportation. Elle entend désormais soutenir sa croissance en attaquant le marché local de l’ameublement, devenu plus structuré. Il faut souligner à cet égard que ses actionnaires, la famille Bennis, ne sont pas des novices en matière de création de marque et de distribution. Avec Yatout, enseigne très connue sur la place et propriété d’une autre société dénommée Mardis, dont ils sont les fondateurs, ils ont acquis une solide expérience sur laquelle ils entendent s’appuyer pour se faire une place sur le segment, même si la concurrence y fait rage.

Un chiffre d’affaires de 100 MDH prévu dans cinq ans
L’offre de base est constituée de meubles en bois massif, en version européenne ou marocaine. Yadéco propose également des produits fabriqués avec de l’aggloméré et livrés en kit, des matelas ainsi que des articles de décoration.
Selon Hassan Bennis, son directeur, «le pari est de satisfaire tous les besoins en ameublement à des prix compétitifs». La fonctionnalité, un design simple et moderne, l’innovation et une offre personnalisée, notamment en terme de choix de couleurs, figurent aussi dans l’argumentaire.
Yadéco ambitionne de réaliser un chiffre d’affaires de 100 MDH dans les cinq prochaines années. Pour ce faire, elle s’implantera dans les principales villes, soit directement, soit par le biais de franchisés. Une dizaine de candidatures est déjà enregistrée. Deux contrats de franchise qui se traduiront par deux points de vente (à Meknès et El Jadida), seront signés en 2006. Si l’on y ajoute deux autres ouvertures en propre prévues la même année à Kénitra et à Rabat (deuxième dans cette ville), l’enseigne comptera déjà 7 magasins. Pour l’avenir, le plan de développement prévoit l’ouverture de 3 à 4 magasins par an entre 2007 et 2010. A cette échéance, le réseau totalisera une vingtaine de points de vente… Si, bien sûr, la demande suit

Vingt magasins prévus pour 2010.