Les produits du terroir, figure de proue du Siam 2014

Des améliorations pour mieux accueillir 1 million de visiteurs attendus. L’Union Européenne, invitée d’honneur de cette 9e édition.

Désormais rendez-vous annuel incontournable, le Salon international de l’agriculture de Meknès tiendra cette année sa neuvième édition du 24 avril au 3 mai 2014 sous la thématique «Les produits du terroir». Plusieurs mesures ont été annoncées avec pour objectif «une plus grande réussite d’un salon qui a définitivement fait sa place et qui montre l’importance de l’agriculture dans notre pays», souligne Jaouad Chami, commissaire du salon dont l’invité d’honneur est l’Union Européenne, après la Belgique en 2013.

En effet, au vu de son succès, le salon ne pouvait se satisfaire de l’ancienne esplanade qu’il occupait depuis 2006. Donc première mesure de taille, une extension a été aménagée de l’autre côté de la muraille de My Ismaïl portant la superficie totale du salon à 172 000 m² au lieu des 100 000 habituels. Corrélativement, la partie couverte atteindra 90 000 m² contre 80 000 en 2013.

Un millier d’exposants attendus

La plupart des 9 pôles thématiques composant le salon bénéficieront de cet accroissement (entre 3 et 131%) et seront à même de faire face à la demande sans cesse croissante de nouveaux exposants. Environ un millier de ces derniers sont attendus d’ailleurs, venant de 50 pays. Pour le pôle produits du terroir, centre d’attraction du salon, 300 exposants ont été retenus (coopératives, associations…) dont un top 50 sélectionné pour figurer dans un espace particulier afin de créer un esprit d’émulation et de recherche de qualité.

De plus, cet agrandissement permettra, entre autres avantages, d’aménager des allées plus larges au million de visiteurs attendus. Encore tout aussi important, ils auront plus de temps pour visiter le salon. En effet, au lieu des 5 jours habituels, l’édition de cette année se tiendra pendant 10 jours (sauf pour le pôle international qui sera démonté après 5 jours, vu les engagements des participants) partagés pour moitié entre les professionnels et le grand public. Cette seconde mesure significative prise par les organisateurs permettra aux professionnels de travailler dans les meilleures conditions et d’assurer aux visiteurs des conditions de logement plus satisfaisantes que par le passé du fait de l’étalement des passages.