Les Pays-Bas partagent leur savoir-faire au Salon international du bà¢timent

Pour la première fois, une dizaine d’entreprises hollandaises participent au salon. Spécialisées dans le ferroviaire, les revêtements ou encore les matériaux préfabriqués, elles viennent exposer leur savoir-faire aux clients potentiels.

Pour sa première participation au Salon international du bâtiment (SIB), qui a ouvert ses portes le 26 novembre à la Foire internationale de Casablanca et s’y tient jusqu’au 30 novembre, le Royaume des Pays-Bas a décidé de se donner les moyens de ses ambitions. Un espace dédié au savoir-faire néerlandais en matière de bâtiment et de construction, baptisé «Holland Lounge», permet ainsi aux opérateurs marocains de découvrir les compétences et solutions durables d’entreprises hollandaises spécialisées dans le matériel et l’outillage, les revêtements, la sécurité, l’ingénierie ou encore les services. Une dizaine d’entreprises néerlandaises sont ainsi présentes pendant toute la durée du salon. Citons parmi elles Interdiamant, spécialisée dans l’outillage diamanté haut de gamme ou ELEQ Rabat, spécialisée dans les transformateurs basse et moyenne tension. Opérant dans l’infrastructure ferroviaire, Strukton, qui construira 3 des 6 lignes du futur métro automatique de Ryad, sera également présent. Pour plusieurs de ces sociétés, il s’agira d’ailleurs de leur première visite au Maroc. Afin de les accompagner dans cette première mission commerciale, MagDev, joint-venture entre partenaires marocains et néerlandais agissant comme agent, distributeur ou consultant, les assiste dans leur prise de contact avec des clients locaux potentiels, les faisant ainsi profiter de son large réseau actif dans les secteurs maritime, immobilier, agricole et bien sûr de la construction.

Aux Pays-Bas, le secteur est très concurrentiel

En matière de bâtiment et de construction, les Pays-Bas font preuve d’un savoir-faire indéniable. «Nos entreprises de construction sont reconnues dans le monde entier pour leur expertise notamment en matière de construction de ports et d’aéroports, de dessins architecturaux, des concepts de construction innovants ou dans le conseil aux gouvernements pour l’élaboration des plans directeurs de nouvelles villes», explique Marco Rensma, l’un des partenaires de MagDev. Opérant au Maroc principalement sur la base d’appels d’offres et de projets, les entreprises néerlandaises de la construction cherchent à développer de nouvelles opportunités d’affaires. Très concurrentiel, le secteur de la construction aux Pays-Bas contraint les sociétés locales à innover sans cesse. Ces dernières ont donc mis au point de nouveaux produits et processus de construction pour réduire le temps de construction.

«A la différence des Pays-Bas, le secteur de la construction au Maroc utilise peu de matériaux de construction préfabriqués. A l’heure actuelle, nos produits sont par exemple utilisés dans la construction de routes, de ponts ou de tunnels mais pas encore dans la construction de logements ou de bureaux. Or, la construction préfabriquée permet de gagner du temps, d’économiser de l’argent et offre une meilleure qualité que la construction traditionnelle», conclut M. Rensma.