Les participants au GES 2014 veulent mettre davantage la technologie au service de l’entreprenariat

Le sommet a connu la participation de 3 000 acteurs dont 135 intervenants de premier ordre n Il aura permis au Maroc de se positionner en tant que plateforme régionale de l’innovation.

Durant trois jours, Marrakech a été la capitale internationale de l’entreprenariat et de l’innovation en abritant le Global Entrepreneurship Summit (GES) 2014. L’événement qui s’est tenu pour la première fois en terre africaine a rassemblé plus de 3 000 participants, âgés de 25 à 45 ans et qui sont, pour la plupart, des officiels, diplomates, académiciens, entrepreneurs à la tête de grandes entreprises ou de start-up innovantes, patrons d’institutions financières, business angels et représentants de réseaux mondiaux dédiés à l’entrepreneuriat. Cette année, le sommet a essayé de sonder les voies pour mieux exploiter la puissance de la technologie en faveur de l’entreprenariat.

Le rayonnement international de ce rendez-vous a été rehaussé par la présence d’une forte délégation américaine conduite par le vice-président américain Joseph R. Biden et constituée d’une centaine de participants parmi lesquels Penny Pritzker, secrétaire d’Etat au commerce. Côté marocain, plusieurs ministres et hauts responsables d’établissements publics et privés ont pris part à cet événement à rayonnement mondial, en plus de fortes délégations africaines. De l’avis de Nizar Baraka, président de la commission scientifique du GES 2014, l’organisation de cet évènement permet au Maroc de promouvoir l’innovation en tant que vecteur de valeur ajoutée pour l’entreprise et l’économie, de se positionner en tant que plateforme régionale de l’innovation pour l’Afrique et de développer le transfert de savoir-faire entre les différents pays présents lors de cette manifestation.

Ce rendez-vous dédié aux entrepreneurs et à l’innovation, lancé par le président américain en 2009, a été rythmé par plusieurs temps forts. En effet, durant la première journée consacrée à «Construire la communauté», les participants se sont retrouvés, chacun avec sa culture, son projet et ses aspirations, pour faire connaissance et créer une communauté qui interagira durant l’événement. Parallèlement, ils ont célébré la journée internationale de l’entrepreneuriat féminin. La célébration a réuni les femmes entrepreneurs et les autres parties concernées par l’entrepreneuriat féminin de par le monde afin d’échanger, partager les bonnes pratiques et les success stories et, in fine, un recueil de recommandations et d’engagements à mettre en œuvre pour la promotion de l’entrepreneuriat féminin a été élaboré à l’issue des travaux. La deuxième journée a, pour sa part, été placée sous le signe du devenir de la population d’entrepreneurs dans une économie mondiale qui connaît de profondes mutations. Ainsi, les différents intervenants ont débattu de thématiques liées à la croissance durable, à l’innovation technologique, aux modèles de réussite dans les pays en développement, etc.

 «A travers notre participation au GES, nous avons pu faire connaître notre produit, donner une visibilité à notre start-up et, surtout, rencontrer des investisseurs qui seraient prêts à financer notre projet», concède Yassine Ziad, co-fondateur du site Sheaply qui met en relation les voyageurs avec les personnes souhaitant acheter de l’étranger ou expédier un colis, et un des finalistes du GIST, concours d’innovation lancé par le département d’Etat américain. La journée de clôture s’est voulue comme un appel aux participants pour plus d’action en les exhortant à «agir en entrepreneurs». Les intervenants ont ainsi débattu de thématiques actuelles et pratiques liées aux opportunités de l’entrepreneur de demain, au financement solidaire, à la mise en place d’écosystèmes innovants, et au côté écologique de l’innovation qui gagnera à être «verte»…  
Par ailleurs, un village de l’innovation a été aménagé pour accueillir 20 entreprises marocaines, arabes et africaines parmi les plus innovantes. Ces dernières ont pu exposer leurs idées et leurs projets au sein de cet espace entièrement dédié à l’innovation et à la recherche de nouvelles opportunités de business.