Les importations d’ordinateurs toujours en hausse mais les commandes ne suivent pas

Les importations d’ordinateurs fixes et portables du deuxième trimestre sont plus importantes qu’à la même période de 2017. Les commandes émanent principalement des grands comptes n Tous les espoirs reposent sur la rentrée et la demande exprimée par les universités.

Le marché informatique est dans une mauvaise passe. Les différents distributeurs maintiennent certes leurs importations durant ce deuxième trimestre 2018, espérant une amélioration de la demande. Mais selon des professionnels, les commandes ne suivent pas. D’après les données fournies par le cabinet de recherche et de conseil des technologies d’information et de communication IDC (dont le bureau de Dubaï chapeaute aujourd’hui le marché marocain), les importations de PC (desktop) et de PC portables sont estimées durant le 2e trimestre 2018 respectivement à 23 286 et 34 151 unités, en hausse de 9,2% et 16,9% par rapport à la même période en 2017. Victimes des smartphones, les importations de tablettes, estimées à 73 188 unités, ont fondu de 15,2%.
«Aujourd’hui, les importations continuent mais la demande baisse, notamment chez les PME-PMI et celle de l’Etat est timide. Ce sont les appels d’offres des grands comptes (banques et grands établissements), notamment pour les PC, qui ont permis de sauver la saison», déclare Younes El Himdy, PDG de Disty technologies, distributeur de solutions IT. D’après un constructeur implanté au Maroc par le biais d’un réseau de distribution, la chute des ventes de PC portables s’est enclenchée depuis le mois de Ramadan (mi-mai à mi-juin). «Nous avons remarqué une baisse des ventes dans les magasins qui distribuent notre marque dès l’avènement du mois sacré. La saisonnalité des ventes et la coïncidence de l’Aid Al Adha, l’été et la rentrée scolaire ont obligé les ménages à faire un arbitrage. Mais nous restons optimistes sur le marché des particuliers lors de la rentrée (Back to school) et la demande émanant des universités», déclare-t-il.

HP domine le marché

Les magasins détaillants sont aujourd’hui bien fournis. Toutes les marques s’attendent à un rattrapage durant la période actuelle. Un bémol cependant : «La tendance aujourd’hui est au gaming (jeu) et aux ordinateurs portables boostés. En d’autres termes, les clients particuliers préfèrent construire leur propre machine avec une mémoire RAM et une carte graphique de leur choix. Et pour le gaming, l’informel continue hélas de dominer le marché», explique un spécialiste.
Par marque, HP contrôle 51,6% du marché en volume, d’après les chiffres d’IDC. Dell -gros employeur au Maroc tourné vers l’offshoring- vient en seconde position avec 18,2% dpm. Lenovo, Asus et Apple complètent le panel avec respectivement 11,4%, 4,3% et 3,1%.
Par segment de marché, le client particulier est le premier consommateur de matériel IT au Maroc (en volume) avec 40,4% de la demande, les PME-PMI comptent pour 27,2% et les grandes et très grandes entreprises 16,5%. Le reste est réparti entre le gouvernement, le secteur de l’éducation et les professions libérales et TPE, respectivement à hauteur de 7,3%, 3,3% et 5,4%.