Les importations de réfrigérateurs placées sous surveillance

Depuis le 9 mai, les importateurs sont tenus de transmettre références et prix de vente au ministère délégué dans le cadre de l’enquête antidumping. Les professionnels saluent la procédure.

Deux mois après le lancement d’une enquête antidumping sur les importations de réfrigérateurs en provenance de Turquie, de Thaïlande et de Chine, le ministère délégué chargé du commerce extérieur vient de mettre en place une procédure de surveillance de ces mêmes importations. Depuis le 9 mai, les importateurs sont ainsi tenus de «déclarer toute opération d’importation de réfrigérateurs en provenance de ces pays». En vertu de l’enquête anti-dumping en cours, tous les appareils de type ménager, à compression et munis d’une ou plusieurs portes et indépendamment de la capacité, sont concernés, à l’exception des side-by-side. «En pratique, cela signifie que tout importateur devra, préalablement à son opération d’importation, déposer son engagement d’importation auprès du ministère pour visa préalable», poursuit l’avis aux importateurs, transmis il y a un mois à ces derniers. «Nous devons répertorier tous nos produits et prix de vente publics. Pour l’instant, la procédure n’est pas fastidieuse et ne bouleverse pas notre activité», explique un opérateur.

Le secteur a besoin de transparence

Initiée par Manar, propriétaire de la marque Siera et unique fabricant local de réfrigérateurs, la requête est loin d’être mal accueillie par le secteur, notamment chez les marques internationales. Ces dernières, soumises au respect des directives fixées par leur maison mère en matière de prix de vente (et donc peu, voire pas inquiétées), saluent au contraire une démarche qui pourrait, à terme, profiter au consommateur. «Nous sommes contents qu’une transparence se fasse dans notre secteur», confie pour sa part un responsable chez Bosch. Il faut dire que ces derniers mois, l’importation de réfrigérateurs à très bas prix en a surpris plus d’un. «Je peux comprendre la démarche de Manar. La marque est vraiment attaquée sur son terrain. Il suffit de faire un tour du côté de Laâyoune, Ouarzazate, Larache ou Agadir pour se rendre compte de l’arrivée massive, ces derniers mois, de marques qui vendent à des prix défiant toute concurrence», poursuit notre premier opérateur. Au-delà du prix, la question du respect des normes est, elle aussi, posée.

La réponse de l’enquête antidumping est attendue pour le premier semestre 2017. Pour rappel, l’avis public relatif à l’ouverture de l’enquête stipule que «les marges de dumping estimées par le requérant après comparaison dépassent largement le niveau de minima (2%) et justifient, en conséquence, l’ouverture d’une enquête». A noter que les importations de réfrigérateurs de type ménager à compression de capacité supérieure à 400 litres sont passées d’une valeur de 61,3 à 83 MDH pour celles en provenance de Turquie, de 42 à 132,8 MDH pour les importations de Thaïlande et de 6 à 8,2 MDH pour celles de Chine.