Les Etats du Golfe apportent leurs sous à  la Vision 2020 pour le tourisme

Un fonds baptisé Wessal Capital sera créé et détenu à  parts égales par le Maroc, le Qatar, le KOWEIT et les Emirats. 22.3 milliards de DH déjà  mobilisés, taille cible : 30 milliards. Il portera les projets structurants de la Vision 2020, soit en s’associant, soit en les finançant seul.

C’est un méga deal que le Fonds marocain pour le développement touristique (FMDT), entité créée en novembre 2010 pour accompagner et porter les grands projets de la Vision 2020, a conclu le 24 novembre dernier avec les pays du Golfe. L’accord signé avec le Qatar, le Koweït et les Emirats Arabes Unis, représentés par leurs fonds souverains respectifs, porte en effet sur 2 milliards d’euros (22,3 milliards de DH environ), un montant que devra porter un nouveau fonds en cours de création, baptisé Wessal Capital. Ce dernier sera détenu à parts égales par le Maroc et les trois pays du Golfe. Il sera toutefois présidé par un représentant du Maroc, et comptera parmi ses cadres dirigeants plusieurs compétences issues du secteur touristique marocain. Le fonds constituera l’autorité du Royaume pour l’investissement touristique.
L’objectif de Wessal Capital est de lancer des projets d’investissement d’envergure dans le secteur du tourisme, en particulier les projets structurants qui entrent dans le cadre de la Vision 2020. L’idée est de développer l’offre Maroc, en misant sur le balnéaire (plan Azur 2020, en continuité avec le plan Azur de la Vision 2010) mais également en développant l’animation et les loisirs pour rendre l’offre hôtelière marocaine plus compétitive et en misant sur de nouvelles niches comme le tourisme culturel et écologique.

La Vision 2020 nécessite 150 milliards de DH

Ainsi, parmi les projets qui seront financés par Wessal Capital, on trouve l’aménagement d’une station à vocation cinématographique à Ouarzazate, avec un ensemble d’établissements hôteliers, de résidences, studios, musées et terrains de golf. Le fonds portera également un projet de création d’une station de ski à l’Oukaïmeden qui sera dotée d’hôtels, de centres de conférences, complexes cinématographiques et résidences touristiques. Il est à rappeler qu’en avril 2006, l’opérateur émirati Emaar prévoyait déjà d’investir 1,4 milliard de dollars dans un site touristique gigantesque à l’Oukaïmeden : il s’agissait de construire un complexe avec 11 hôtels et un golf sur 600 hectares. Le projet n’avait pas abouti, Emaar ayant dû faire face à des difficultés financières. Wessal Capital permettra en même temps d’attirer nombre d’investisseurs au Maroc et d’impliquer les meilleures compétences de l’industrie touristique, car le fonds présente l’avantage d’avoir une stratégie d’investissement claire et de fonctionner avec une logique business. Il offrira également une visibilité mondiale aux projets développés dans le cadre de la Vision 2020.
A noter que la taille cible du fonds est supérieure aux 22,3 milliards de DH ayant fait l’objet de l’accord de partenariat du 24 novembre. Wessal Capital vise en effet un niveau de fonds propres de l’ordre de 3,5 milliards de dollars (30 milliards de DH environ), ce qui signifie que les quatre bailleurs de fonds augmenteront leurs contributions au fur et à mesure de la réalisation des projets cibles. Ces derniers devraient nécessiter, en ajoutant notamment le financement bancaire, une enveloppe budgétaire estimée à 7 milliards de dollars (plus de 58 milliards de DH), ce qui constitue près de 40% des besoins de financement de la Vision 2020, qui se montent à 150 milliards de DH. Il est à rappeler que le secteur bancaire s’est engagé, dans le cadre de la stratégie 2020, à mobiliser une enveloppe de 24 milliards de DH pour financer les projets stratégiques de la vision. Pour ce qui est du financement du FMDT, il est assuré par l’Etat et le Fonds Hassan II pour le développement économique et social, ainsi que par les fonds provenant de pays partenaires du Royaume. Sa capitalisation devrait s’élever à 100 milliards de DH à long terme.
Par ailleurs, en marge de l’accord de partenariat signé le 24 novembre, un autre, cette fois-ci bilatéral, a lié le Maroc et le Qatar dans plusieurs domaines, dont le tourisme. Il s’agit de la création d’une société maroco-qatarie pour l’investissement au Maroc et de la signature d’un mémorandum d’entente pour la coopération dans le domaine du tourisme.