Les crèmes glacées espagnoles Kalise désormais distribuées par King Génération

King Génération est également producteur et distributeur de produits surgelés

Il a investi dans une flotte de 10 camions et une plateforme logistique de 35 MDH à Nouaceur

Un effort particulier sera fait sur le commerce de détail.

La carte Kalise, marque espagnole de crème glacée, change de main. Distribuée, depuis le début des années 2000, sur le marché marocain par Yasmina, un fabricant local de glace, la marque est désormais exclusivement importée par King Génération. Pour ce producteur et distributeur de produits surgelés, la crème glacée lui permet d’élargir sa gamme de produits et aussi de contribuer au développement de ce marché qui demeure limité et saisonnier.

En effet, selon les estimations disponibles, la consommation de crème glacée reste faible, à 0,7 litres par an et par habitant, et très saisonnière puisque 70% du chiffre d’affaires est réalisé sur trois mois de l’année, plus précisément de juin à août. Par ailleurs, selon les grandes et moyennes surfaces (GMS), les crèmes glacées représentent en moyenne 30% des ventes de surgelés. Ce taux grimpe à 45% au cours de la haute saison.

La marque Kalise est donc déjà connue des consommateurs marocains, mais le groupe King Génération compte renforcer son positionnement, notamment en mettant l’accent sur le circuit traditionnel et en proposant de nouveaux produits.

2,50 DH à 40 DH, un large éventail de prix
Ainsi, il a créé une nouvelle entité, Distritrad, qui a pour mission la distribution de la crème glacée auprès du petit commerce de détail. «Vu la taille de ce circuit qui représente 95% des flux commerciaux, nous estimons nécessaire de mettre l’accent sur son développement.

Ce qui justifie largement pour nous la mise en place d’une structure spécifique», expliquent les responsables du groupe. Aujourd’hui, les glaces Kalise sont distribuées dans toutes les villes du Maroc, à l’exception, pour cette saison, du centre du pays et de l’Oriental.

Distritrad a procédé à la mise en place de nouveaux meubles congélateurs dans les épiceries, mais le distributeur préfère (concurrence oblige !) ne pas se prononcer ni sur leur nombre ni sur le chiffre d’affaires qu’il prévoit de réaliser au cours de 2008. «Pour cette première année, nos objectifs sont plutôt qualitatifs, autrement dit nous tâcherons d’abord de proposer une large gamme de produits adaptés aux goûts des consommateurs marocains, et d’assurer une distribution conformément aux normes», se contente-t-on de dire à King Génération.

Dans le circuit traditionnel sera commercialisée la gamme «Impulse», dont les prix sont compris dans une fourchette de 2,50 à 12 DH. Dans les GMS et les CHR (cafés hôtels restaurants), où la distribution sera assurée directement par King Génération, on trouvera des gammes spécifiques, notamment des desserts, fruits glacés ainsi que des produits allégés (light). Pour les desserts, les prix varieront entre 35 et 40 DH.

Outre la création de Distritrad, le groupe King Génération a aussi investi dans une flotte de 10 camions et dans une plateforme logistique qui a nécessité 35 MDH. Située dans la technopole de Nouaceur, cette plateforme, dénommée Logi Cold, sera opérationnelle à la fin 2008. Elle permettra le stockage de tous les produits distribués par le groupe qui pourra par la même occasion développer son activité de surgelé.

En effet, le groupe fabrique localement certains produits surgelés et en importe d’autres. Poissons surgelés, pommes de terre (frites et croquettes), plats préparés, viandes rouges et blanches sont autant de surgelés distribués par King Génération.

Le distributeur souligne que la demande de la ménagère reste limitée, la plus grande partie de l’offre étant absorbée plutôt par les CHR et la restauration collective.

L’effort marketing à faire envers la clientèle des particuliers est donc important et les grandes surfaces l’ont entamé depuis quelques temps en accordant une plus grande place dans leurs rayons aux produits surgelés.

Il n’y a pas d’évaluation précise de ce marché, mais les professionnels l’estiment à environ 120 MDH par an. La demande est dominée par le poisson (crevettes et calamars) qui représentent à peu près 50% des ventes. Au deuxième rang arrivent les frites et au troisième les plats préparés et les pizzas.