Les crédits aux entreprises privées en hausse de 2,2%

Le crédit bancaire a progressé de 0,2%. C’est ce que vient de souligner la DTFE dans sa dernière note de conjoncture pour les quatre premiers mois de l’année.

Sans tenir compte des crédits à caractère financier, qui ont reculé de 11,7 milliards de DH ou 9,3% contre -5,8 milliards de DH ou -4,9% un an auparavant, l’additionnel du crédit bancaire ressort à 13,7 milliards de DH ou 1,7% contre +7,3 milliards de DH ou +1%.  
Par secteur institutionnel, la hausse du crédit bancaire au secteur non financier est liée, principalement, à :
– Secteur privé : +11,5 milliards de DH ou +1,6% contre +3,3 milliards de DH ou +0,5%, dont SNF privées (+8,1 milliards de DH ou+2,2% contre -470 MDH ou -0,1%) et ménages (+3,3 milliards de.DH ou +1% contre +3,8 milliards de DH ou +1,1%) ;
– Sociétés non financières publiques : +523 MDH ou +1% contre +1,3 milliards de DH ou +2,6% ;
– Créances sur les autres sociétés financières : -10,4 MM.DH ou -7,9% contre -2,9 MM.DH ou -2,3%.
Les facilités de trésorerie ont affiché une hausse de 2,2% contre +1,3% traduisant une reprise des facilités consenties aux SNF privées (+5,2 +3,3% contre +0,2%), en lien avec le tirage sur la ligne de crédit garantie par la CCG mise en place par le CVE ; une légère hausse des facilités destinées aux ménages (+240 MDH ou +1,2% contre -610 MDH ou -3,2%) et enfin une accentuation du recul de celles octroyées aux SNF publiques (-32,6% contre +2,2%).