Les chocolatiers affûtent leurs armes pour une haute saison qui dure deux mois

Ils réalisent 70% de leur chiffre d’affaires annuel en décembre et janvier.

Les ventes de chocolat enregistrent une forte évolution au cours des mois de décembre et janvier. Il constitue, à l’instar des parfums et des spiritueux, un des cadeaux de fin d’année les plus prisés. Les premières commandes commencent à tomber à partir du 10 décembre et se poursuivent jusqu’à fin janvier. Un chocolatier dira même que parfois elles continuent jusqu’après la Saint-Valentin. Les chocolatiers se frottent donc les mains et se livrent une véritable bataille commerciale. L’enjeu est de taille : 60 à 70 % du chiffre d’affaires annuel est réalisé au cours de cette période.
A la Compagnie chérifienne de chocolaterie, fabricant de la marque Aiguebelle, on met les bouchées doubles pour «affronter la forte demande de fin d’année. Au niveau industriel, on procède à une augmentation de la production et à la création de nouveaux produits. Au niveau commercial, on envoie des mailings à notre clientèle habituée dont la majorité est composée d’entreprises», explique Amine Berrada, le DG. L’offre proposée par ce chocolatier vise aussi les particuliers qui peuvent effectuer leurs achats dans le show-room où sont exposés toutes les gammes de chocolat ainsi qu’une large variété d’emballages (argent, porcelaine, verre, bois, boîtes en carton, ballotin et autres articles de l’artisanat national). Pour les entreprises l’offre est même personnalisée. Il est par exemple possible d’estampiller le produit au logo de l’entreprise. Les prix se situent dans une fourchette de 200 DH à 2 000 DH, chocolat et emballage compris.

Du chocolat haut de gamme dans un emballage prestigieux à 15 000 DH
Chez Pralinor, le kilo est vendu entre 100 et 500 DH. Et comme chez son concurrent, avec un bel emballage personnalisé la facture peut atteindre les 2 000 DH. Cette société réalise 30 % de son chiffre d’affaires ( celui-ci varie entre 4 et 5 millions de dirhams) en décembre et janvier. La production augmente de 150 % pour faire face à la forte demande. Produisant du chocolat artisanal, Pralinor propose, outre sa gamme habituelle, des produits spécifiques notamment des sapins de Noël et des pères Noël.
Les amateurs de chocolat artisanal seront aussi servis chez Tentation. Toutes les bourses y trouveront leur compte puisque les prix vont de 50 à 15 000 DH, emballage prestigieux compris.
Pour l’offre moyenne gamme, Pastor SA, propriétaire de la marque Macao, propose dans son show-room des produits dont les prix varient entre 40 et 400 DH la boîte. Ce chocolatier qui compte plusieurs entreprises parmi sa clientèle investit beaucoup en communication, insertion publicitaire et mailing, au cours de cette période de l’année. Là aussi la production passe du simple au double