Les autorités d’assurance arabes en conclave au Maroc

Le Forum arabe des superviseurs d’assurance (AFIRC) est prévu les 4 et 5 novembre à  Marrakech. Echange d’expériences, débats sur les questions communes, état des lieux du marché…

Les autorités des marchés d’assurances des pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord se retrouveront début novembre à Marrakech. L’Arab Forum of Insurance Regulators conférence (AFIRC) 2013, prévu les 4 et 5 novembre dans la ville ocre, a pour but de développer les capacités de contrôle de ces organismes ainsi que la compétitivité des compagnies d’assurance pour assurer une croissance constante du secteur et conserver la qualité des services. Selon le comité d’organisation, dont fait partie la DAPS marocaine, la conférence de Marrakech sera une occasion pour les professionnels du secteur de faire le point sur une série de problématiques communes comme l’instauration d’une concurrence libre et loyale, le développement des ressources humaines, la démocratisation et la généralisation des produits d’assurances dans les pays de la région, notamment les assurances obligatoires et les produits nouveaux ou encore la protection des intérêts à long terme des compagnies et la pérennisation de leur équilibre dans le respect des droits des assurés. Tout comme pour la précédente édition de 2011, l’AFIRC 2013 connaîtra la participation d’un plateau riche d’experts, professionnels et conférenciers d’organismes prestigieux, notamment des représentants de l’Association internationale des contrôleurs d’assurance (AICA), la Banque mondiale, l’Association internationale des actuaires…

Tables rondes, ateliers et débats seront au programme des travaux du forum. Parmi les thématiques proposées à la discussion, d’abord une analyse et état des lieux des marchés d’assurances dans la région suivis d’une session sur les défis et les opportunités qui se présentent aux régulateurs et assureurs dans les pays de la région MENA à la lumière du diagnostic dressé en ouverture.

Par la suite, les participants s’attaqueront à un gros morceau en abordant l’épineuse thématique des relations entre les autorités de régulation et les opérateurs, compagnies et intermédiaires, dont la conduite sera confiée au patron de la DAPS, Hassan Boubrik. Pour le deuxième jour, le forum aura pour principal thème de débat les risques de la réassurance dans la région MENA.

Tout au long des deux jours que durera le forum, et en plus des travaux des sessions, les professionnels de l’assurance pourront également profiter des échanges d’expériences afin d’identifier les changements de tendances dans leurs marchés pour mieux les anticiper ou encore pour tisser des liens entre assureurs ou entre régulateurs qui peuvent déboucher sur des partenariats plus poussés. Les échanges durant ces deux jours risquent d’être d’autant plus riches au vu des profils des participants qui y sont attendus.

Pour rappel, le marché de l’assurance dans la région du Moyen-Orient et Afrique du Nord présente un potentiel important au vu du faible taux de pénétration de l’assurance dans ces pays. Selon les chiffres fournis par l’AICA, la part moyenne des primes d’assurances dans l’ensemble de la région représente près de 1,3% du PIB régional contre une moyenne mondiale de 6,6%. Le volume total de ces primes a atteint en 2011 près de 45 milliards de dollars.