Les ambitions de l’Ecole belge de Casablanca

L’école inaugurée officiellement le 27 mars. 528 enfants déjà  inscrits et des travaux d’extension viennent d’être lancés.

L’Ecole belge a ouvert ses portes à Casablanca lors de la dernière rentrée scolaire. Le délégué de Wallonie-Bruxelles à Rabat, Charles Houard, fait le point sur cette première expérience et dévoile les projets et perspectives de l’enseignement belge au Maroc pour les années à venir.

n L’Ecole belge en est à sa première année. Quel bilan tirez-vous déjà ?

L’Ecole belge de Casablanca a ouvert ses portes en septembre 2014 pour accueillir une communauté scolaire de plus de 600 personnes. Tous les niveaux de la formation commune de l’enseignement en Fédération Wallonie-Bruxelles ont été ouverts, c’est-à-dire les classes de la maternelle, du primaire et du premier degré du secondaire. Une classe d’accueil a également été mise en place pour les enfants âgés de deux ans à deux ans et demi. L’école dispense les programmes d’enseignement de la Fédération Wallonie-Bruxelles auxquels sont intégrés des cours de langue et de culture arabes ainsi que d’histoire et de géographie du Maroc.
 
Combien d’enfants ont été inscrits pour cette première année scolaire ?

Au titre de l’année scolaire 2014-2015, 528 enfants sont inscrits, de la classe d’accueil (2 ans) à la 2e année secondaire (14 ans). Huit nationalités sont représentées. Comme dans les autres écoles à programme de la Fédération Wallonie-Bruxelles à l’étranger, le pourcentage d’élèves belges est de l’ordre de 25%.
 

Quels sont les chantiers que vous serez amenés à lancer pour la prochaine année?

Au sens propre du terme, l’Ecole belge de Casablanca vient de lancer le chantier de construction de sa deuxième implantation à Dar Bouazza, à proximité du bâtiment actuel, qui accueillera les locaux et infrastructures du secondaire.

L’établissement est également occupé, jusqu’au 18 avril courant, à recueillir les dossiers de demande d’inscription pour l’année prochaine. L’école entamera ensuite les entretiens d’admission ainsi que les tests d’évaluation des niveaux pour de nouvelles inscriptions dans la limite des possibilités de l’établissement.
 
Après le baccalauréat, les lauréats sont-ils assurés de poursuivre les études supérieures en Belgique ?

Après l’obtention de leur diplôme de fin d’études secondaires supérieures, les lauréats de l’Ecole belge de Casablanca auront strictement les mêmes possibilités d’études supérieures que celles qui s’offrent aux lauréats des écoles en Belgique.
Propos recueillis par B.H.