Les 700 millions de dollars du Millenium challenge account engagés à  82% à  fin mai

Les projets d’alphabétisation et d’arboriculture parmi les plus avancés. Le programme d’aide aux très petites entreprises piétine.

Il reste un peu plus d’une année (septembre 2013) avant l’expiration du délai imparti pour l’utilisation des 700 millions de dollars (6 milliards de dirhams) accordés par les Etats-Unis au Maroc dans le cadre du Millenium challenge account (MCA), dans des projets à caractère économique et social. A fin mai 2012, l’Agence du partenariat pour le progrès (APP), institution mise en place pour la gestion du programme, a validé des projets totalisant 572 millions de dollars (environ 4,9 milliards de DH), soit 82% des ressources. 18% restent donc à engager durant une période de 15 mois maximum, mais, au niveau de l’APP, on assure que la cadence sera accélérée pour atteindre un taux d’engagement de 100% avant l’échéance. Cela dit, les décaissements effectifs ne représentent toujours que 47% des fonds.

Doté de 328,6 millions de dollars, le projet arboriculture fruitière affiche un taux de réalisation de 87,6%, soit 288 millions de dollars alloués. Sur 80 000 ha engagés, 62 000 sont plantés, 400 km de canalisations sur les 698 km programmés, et la moitié des 40 ouvrages d’irrigation achevée.

Dans la filière oléicole, 21 millions de dollars sont dédiés à la construction de 20 unités de trituration au profit de 120 coopératives. Une enveloppe de 125,2 millions de dollars est affectée à la mise à niveau de la pêche artisanale qui bénéficie à 18 000 personnes. L’APP indique que 84,4% du montant est alloué.
Le projet artisanat et médina de Fès, doté de 62,7 millions de dollars, avance également sur de bonnes bases. En tout, 13 millions de dollars sont alloués à la production et promotion de l’artisanat sur les 15,4 millions prévus, et 34 millions au volet réhabilitation et construction sur les 47,3 millions inscrits.

Alphabétisation fonctionnelle pour artisans, agriculteurs et pêcheurs

Les travaux de construction d’un fondouk et de 27 ateliers dans la zone industrielle d’Aïn Nokbi sont en cours d’achèvement. Ces sites pourront  abriter 1 000 artisans délocalisés de la place Lalla Ydouna.

Le volet formation, doté de 32,8 millions de dollars, est celui qui avance le mieux. Sur 30 millions de dollars budgétisés, le taux de réalisation se situe à 91,5%. À ce jour, 61 440 artisans, agriculteurs et pêcheurs et leurs familles, dont 89% de femmes, bénéficient de l’alphabétisation fonctionnelle. Par ailleurs, 4 137 jeunes suivent une formation professionnelle dans le secteur de l’artisanat, et plus de 10 500 artisans ont bénéficié d’une formation continue. Le soutien à l’entreprise reste un des rares soucis de l’APP : seulement 55% du budget de 26,7 millions de dollars sont alloués. Une enquête sera menée. Une extension est prévue si les résultats sont concluants.