Les 1 000 premiers permis à  puce ont été délivrés à  Rabat

Le centre pilote passe à la vitesse de croisière

D’ici fin 2007, tous les nouveaux permis serontà puce
Les 5 millions
de permis en circulation seront renouvelés.

Après plusieurs essais infructueux, le permis à puce a enfin vu le jour : depuis le 22 août 2007, le centre pilote de Rabat ne délivre plus que des permis à puce au lieu des anciens permis sur support papier. A ce jour, plus d’un millier de nouveaux titres ont été délivrés. Mais on ne peut pas dire aujourd’hui que le système tourne à plein régime. «Comme pour tout nouveau système, des ajustements ont été nécessaires même après la mise en œuvre de la procédure», explique Abdel Fattah Chahli, responsable de ce projet au ministère du transport et de l’équipement.

Ces ajustements sont de plusieurs types. Par exemple, du point de vue organisationnel, la prise des photos au niveau du centre, qui n’a pas été sans difficultés au départ. C’est aussi le cas pour les procédures de demande de production des documents à la société qui en a la charge, en l’occurrence le groupement formé par Sagem-M2M (voir encadré page 17), leur réception une fois confectionnés et leur validation. A cela, il faut ajouter des problèmes de mise en route d’ordre technique concernant notamment les différents aspects liés à la sécurité, particulièrement l’adaptation de certains logiciels du site central au centre de production.

Bref, selon les services du ministère du transport et de l’équipement, «le rythme de production et de délivrance n’est pas encore régulier, ni en quantité ni en qualité». On prévoit ainsi que le site pilote de Rabat atteigne sa vitesse de croisière lors de la deuxième semaine d’octobre.

La production restera centralisée
S’agissant des délais de délivrance du document au candidat admis à l’examen de passage, ils peuvent varier de trois à dix jours. Ce délai est expliqué par le fait que le dossier est conçu en trois étapes. Il y a d’abord le traitement qui dépendra du nombre de dossiers et de la taille du centre, d’autant plus que le système ne sera généralisé qu’à fin décembre 2007. Mais on estime in fine qu’en rythme normal le délai de traitement sera de 48 heures en moyenne.

Vient ensuite l’étape de production des nouveaux titres. Celle-ci étant centralisée en un seul lieu, toute demande parvenue le jour J sera traitée, affirme-t-on au ministère de tutelle, en J +1, soit un délai de 24 heures. Enfin, pour des raisons d’optimisation, les documents seront livrés aux sites demandeurs une fois par semaine. En résumé, entre le moment où le candidat réussit à l’examen et celui où il se voit remettre son permis à puce, il s’écoule environ 10 jours.

Rappelons que les permis à puce ne sont pas limités aux nouveaux conducteurs. A ce jour, il y a 5 millions de permis en circulation, appelés à être remplacés. Aucun délai n’est annoncé. Mais l’on sait que, pour le renouvellement, chaque détenteur de permis sera obligé de refaire un dossier. L’idée sous-jacente est de débusquer ceux qui roulaient avec de faux permis. Le prix du permis reste inchangé.