L’enseigne marocaine Marwa envisage de s’exporter

Un réseau de franchisés et des magasins gérés en direct à l’étude

Marchés ciblés : Europe, Dubaï, Jordanie
13 points de vente
au Maroc dont 2 franchisés et 2 nouveaux à Rabat d’ici la
fin de l’année.

Marwa, l’enseigne de prêt-à-porter féminin 100% marocaine, veut franchir un nouveau pas en 2008. Le projet en gestation consiste à développer un réseau de distribution à l’étranger via la franchise et des magasins en propre. Ses responsables sont en pourparlers avec des partenaires dans plusieurs pays, notamment France, Espagne, Dubaï et Jordanie. Cette démarche s’inscrit parfaitement dans les objectifs de l’enseigne qui a été, dès le départ, conçue, selon son DG, Karim Tazi, «non seulement pour le marché local, mais également pour être exportée». L’implantation à l’étranger devrait d’ailleurs commencer durant l’année en cours avec l’ouverture de trois magasins au Liban, mais la situation qui prévaut dans ce pays a retardé le projet.

500 références, cinq nouveaux modèles par jour
Aujourd’hui, les dirigeants de Marwa continuent d’affiner leur projet. Des études de marché ont été réalisées et des contacts pris avec des partenaires étrangers. Toutefois, il est précisé que les magasins à l’étranger ne seront pas exclusivement gérés par des franchisés puisqu’il y aura aussi des points de vente appartenant à Marwa.

Les visées à l’international ne font pas oublier pour autant à l’entreprise ses projets d’extension sur le marché local. L’enseigne prévoit ainsi l’ouverture de 4 à 5 boutiques par an. «La création de zones commerciales spécialisées et professionnelles, les malls notamment, est une excellente opportunité pour nous», explique Karim Tazi. Ce dernier reconnaît toutefois que l’expansion de l’enseigne dans le pays reste quelque peu freinée par les prix élevés de l’immobilier. A l’instar d’autres enseignes, Marwa souffre également de l’informel. Il a été constaté que la durée de vie de ses modèles ne dépassait pas 10 jours. «Passé ce délai, ils sont copiés et vendus dans toutes les échoppes du Maârif !», déplore M. Tazi. Pour remédier à la situation, l’entreprise a investi dans la création et dédié une unité employant 130 personnes pour la conception de ses propres collections. Ce qui lui a permis d’être très réactive et d’accélérer le rythme de mise sur le marché des modèles. En gros, l’enseigne sort quotidiennement cinq modèles et compte 500 références.

Lancée en 2003, Marwa compte aujourd’hui 13 points de vente dans différentes villes. Neuf magasins sont gérés en direct et quatre par des franchisés. Deux nouveaux magasins devraient ouvrir d’ici la fin de l’année à Rabat. Ce qui portera à 11 le nombre de points de vente gérés en direct.

Selon M. Tazi, qui ne donne pas davantage de détails sur l’investissement global, le coût de l’aménagement d’une boutique (hors foncier) oscille entre 5 000 et 8 000 DH le mètre carré.