L’émirati Al Dahra Agriculture prend le contrôle du projet oléicole d’Al Qudra Maroc

Le groupe a acquis 66% du capital de la société Oliva Sarl. Il devrait poursuivre les investissements prévus par Al Qudra au Maroc et partiellement réalisés.

Le groupe émirati Al Dahra Agriculture basé à Abu Dhabi prend pied au Maroc à travers une croissance externe dans le secteur oléicole. Il vient d’acquérir 66% du capital de la société Oliva Sarl qui développe depuis 2008 un projet intégré dans la production de l’huile d’olive allant de la plantation de l’olive à la trituration et l’embouteillage.
Le vendeur de ce bloc de contrôle n’est autre que la filiale marocaine d’un autre groupe émirati, à savoir Al Qudra Holding Morocco qui avait débarqué au Maroc en 2006 dans le sillage d’un partenariat dans le domaine de l’immobilier avec le marocain Addoha.

Outre son métier historique de l’immobilier où des retards considérables ont été accusés sur la réalisation de plusieurs projets et resorts à travers le pays, ce groupe, qui garde 34% d’Oliva Sarl, avait annoncé en fanfare, à l’époque, des investissements de plusieurs milliards de DH dans des secteurs divers tels les infrastructures, le tourisme, la pêche et l’agriculture.

Al Dahra a engagé de gros investissements en Egypte,
au Pakistan et en Namibie

Finalement, seul ce dernier secteur verra des investissements concrets à travers la création d’Oliva SARL et l’obtention de concessions auprès de l’Etat marocain pour l’exploitation de plus de 1 000 hectares. Ce désengagement partiel semble marquer aujourd’hui un changement de stratégie et de positionnement d’Al Qudra Holding dans ses investissements au Maroc. Quant à l’acheteur, son arrivée est plutôt bien accueillie dans le sillage d’Oliva SARL car étant synonyme de la poursuite des investissements entamés par le groupe Al Qudra, notamment dans l’aval du projet ambitieux entamé il y a près de quatre ans.

Il faut dire Al Dahra Agriculture est en pleine internationalisation avec des projets lancés récemment en Egypte, au Pakistan et en Namibie et même aux Etats-Unis, et ce, dans les différents métiers couverts par le groupe comme les produits laitiers, les fruits et légumes, l’alimentation pour bétails et la production rizicole.