Légère amélioration du trafic aérien en janvier

Le trafic global a atteint 1.09 million de passagers, en hausse de 1.6% par rapport à  janvier 2012. Les aéroports de Casablanca-Mohammed V, Marrakech-Ménara et Agadir représentent plus de 80% du trafic.

L’année 2013 démarre plutôt bien pour le transport aérien. Le mois de janvier affiche une progression du trafic de passagers de 1,6% par rapport à la même période en 2012, soit 1,09 million de personnes transportées. Une hausse légère certes, mais il faut l’apprécier par rapport à la chute de 10,30% enregistrée en janvier 2012 qui avait touché tous les aéroports du pays, et particulièrement ceux de Casablanca, Marrakech et Agadir. Les baisses de trafic dans ces aéroports avaient atteint 6,50%, 30,05% et 18,47% respectivement. Cette année, ce sont ces même aéroports qui ont contribué à la croissance du trafic, même s’ils restent loin de leurs niveaux de janvier 2011. Toujours est-il qu’en janvier 2013, l’aéroport de Casablanca a vu son volume de passagers croître de 4,25% et celui de Marrakech de 5,25%, alors que celui d’Agadir a ralenti sa baisse en accusant un repli de seulement 1,42%.

Il faut signaler que ces trois aéroports représentent plus de 80% du trafic global durant ce mois comme, du reste, durant toute l’année 2012. Pour les autres aéroports, la classement habituel est respecté avec en 4e position l’aéroport de Tanger qui a accueilli durant le mois de janvier 50 656 passagers, soit une baisse de 8,25%. D’une manière générale, tous les aéroports de provinces, excepté ceux de Marrakech et Essaouira, ont vu leur trafic baisser. Celui de Rabat-Salé est resté stable avec en gros 25 000 passagers.

Le trafic domestique en baisse de 1%

On remarquera aussi que le trafic durant cette période de l’année n’a cessé de se dégrader pour l’aéroport de Fès, passant de 65 528 passagers en janvier 2011 à 43 653 en janvier 2012 et à 39 619 en 2013, soit des baisses successives de 33,38% et 9,4%.

Il faut relever par ailleurs que durant le mois de janvier 2013, les aéroports de Tan-Tan, Guelmim et Bouarfa n’ont connu aucun mouvement d’avions alors que les années précédentes ils comptabilisaient quelques centaines de passagers.
Dans cette configuration, le trafic international a totalisé 996 400 passagers, en progression de 1,88 par rapport à janvier 2012, alors que le trafic domestique est en baisse de 1% entre les deux périodes.

S’agissant de la répartition géographique de l’origine du trafic, l’Europe continue d’accaparer la part du lion avec pratiquement 72% du trafic global, avec une légère baisse de 0,54 point alors que le Maroc représente 9,36% avec une quasi-stagnation de sa part. Le reste du trafic vient de l’Afrique avec une part de 6,41%, pratiquement le même niveau que les pays du Moyen et d’Extrême-Orient (6,15%). Enfin le Maghreb représente 4,4% et l’Amérique 1,68%.