Leasing et crédit à  la consommation renouent avec une forte croissance

Le leasing est en hausse de 26% et le crédit conso augmente de 14%

Le secteur se redresse après trois ans d’apurement des comptes.

Des chiffres du premier semestre 2005 plus que rassurants pour les sociétés de financement. Après presque trois ans d’apurement des comptes pour se mettre en phase avec les dispositions de Bank Al Maghrib relatives aux créances en souffrance, l’activité semble retrouver les sentiers d’une croissance forte. Pour la première moitié de l’année, elle a été tirée aussi bien par la demande des entreprises (pour le leasing) que par les particuliers (crédit à la consommation).
Preuve que le secteur a réussi son adaptation, cette évolution a été obtenue malgré «une surveillance stricte du risque, via la mise en place du SAAR (système d’aide à l’appréciation du risque)», explique Mostapha Melsa, délégué général de l’APSF (Association professionnelle des sociétés de financement).

Le leasing immobilier séduit le secteur touristique
Au total, le crédit-bail (leasing) a progressé de 25,7 % par rapport à la même période de l’année précédente, affichant, à fin juin 2005, une production de 3,6 milliards de DH. Le crédit à la consommation a pour sa part augmenté de 14,3 %, à un peu moins de 6 milliards de DH. Cette activité a en grande partie été poussée par la LOA (location avec option d’achat) dont la production a grimpé de 55,2 % à 906 MDH. La LOA représente désormais 63,7 % des prêts accordés pour l’achat de véhicules alors qu’elle n’en constituait que 54,3% une année auparavant. Les autres prêts affectés à l’achat de véhicules ont, de leur côté, enregistré une croissance beaucoup plus modeste de +5,3 % à 517 MDH.
Concernant le crédit-bail, 86,3 % de la production sont consacrés au financement des biens mobiliers, soit 3,1 milliards de DH. La nouvelle structure du crédit-bail mobilier montre qu’il y a un réel effort des entreprises à investir via le leasing. Ainsi, l’achat des machines et équipement financé par leasing porte sur 543 MDH, en progression de 57,1 % par rapport à la même période 2004. Il en est de même pour l’acquisition du matériel de BTP (bâtiment et travaux publics). Les concours totalisent 311 MDH, soit une hausse de 94,9 %, d’une période à l’autre.
Le financement du parc de véhicules utilitaires ou de tourisme des entreprises demeure prépondérant avec une production de près de 2 milliards de DH, soit 63 % du total du crédit-bail mobilier.
Le reste des financements en crédit-bail, 495 MDH, revient à l’immobilier. A ce niveau, on note que le tourisme est de plus en plus friand de ce produit. Pour le premier semestre, les opérateurs dudit secteur se sont fait financer à hauteur de 83 MDH au lieu de 11MDH il y a un an.