Le trafic aérien entre le Maroc et la France est en plein essor

Les aéroports français ont enregistré une croissance à deux chiffres du flux vers ou en provenance du Maroc

2,73 millions de passagers rien que pour Orly et Roissy Charles de Gaulle.

La France confirme son statut de marché vital pour le tourisme au Maroc. En effet, les statistiques de l’année 2004 ont largement consacré la France comme premier pays émetteur, avec 1,16 million de touristes (+27%) et le trafic aérien entre les deux pays vient le confirmer. Les principaux aéroports français, ayant à ce jour publié les performances de l’exercice écoulé, affichent de fortes progressions du nombre de passagers transportés à destination ou en provenance du Maroc
Globalement, le Maroc se classe au 8e rang des pays reliés à la métropole avec 2,73 millions de passagers, soit l’une des plus fortes hausses annuelles (+16,1%). Une performance à laquelle contribue fortement Royal Air Maroc (RAM) qui, avec 1, 49 million de passagers (+7,5%), pointe au premier rang des compagnies africaines et asiatiques opérant en France, soit la 12e position, toutes compagnies confondues.

+41% de croissance pour Nice, +48% pour Strasbourg
Par aéroport, il est à relever les belles réalisations du Maroc (+16,1%) dans son trafic avec les unités parisiennes (Orly et Roissy CDG) où la RAM s’accapare 1,2% du nombre de passagers en se classant au 9è rang par compagnie. Mais la percée du Maroc ne se limite pas à l’Ile de France. A Bordeaux, par exemple, la destination Casablanca est parmi les plus dynamiques sur le trafic régulier. Quant à l’aéroport de Toulouse, il comptabilise à fin 2004 des hausses de 18,5% du trafic régulier et 20,8% pour le trafic non régulier. Des performances appelées à se consolider en 2005 avec l’inauguration de la ligne régulière Toulouse-Marrakech par Atlas Blue et la progression attendue des liaisons charters vers Tétouan.
A l’aéroport de Nice, le Maroc figure également parmi les destinations en forte croissance (+41%) et cela grâce à la seule ligne Nice-Casablanca. Marrakech-Nice, programmée en 2005 par Atlas Blue devrait booster davantage le trafic vers la ville ocre.
Enfin, sur le hub de Strasbourg, le volume des passagers transportés vers notre pays a crû de +48%. A Lyon, autre aéroport important, le Maroc est également à l’honneur, caracolant à la tête des destinations africaines (+19,8% par rapport à 2003).
Avec tout cela, le potentiel existe toujours. Le dynamisme observé en 2004 devrait se confirmer avec les lancements de plusieurs nouvelles liaisons point à point telles Grenoble-Marrakech (à partir du 2 avril), Nantes-Casablanca (opérationnelle depuis décembre 2004), Marseille-Oujda et Casablanca-Beauvais.

1,49 million de passagers pour la RAM sur la destination Paris, sur un total de 2,73 millions pour 2004.