Le terminal II de l’aéroport Mohammed V pleinement opérationnel

Il a atteint son rythme de croisière depuis fin novembre : 200 mouvements quotidiens.
Entre 30 et 35% des voyageurs sont en transit et l’hôtel affiche complet.

Depuis l’inauguration officielle du terminal II de l’aéroport Mohammed V le 8 septembre 2007 qui place cet aéroport en termes de capacité au niveau des standards internationaux, il aura fallu près de trois mois pour que la nouvelle aile atteigne son rythme de croisière. La mise en route graduelle et les ajustements nécessaires ont fait que beaucoup de rumeurs ont circulé au sujet de l’utilisation de ce terminal. A tel point que les commerçants, franchisés et restaurateurs notamment, qui ont investi à  l’intérieur de l’aéroport commençaient à  se poser de sérieuses questions sur l’avenir de leurs affaires.
En fait, après le vol inaugural qui a lieu le 10 septembre vers la capitale française, le nouveau terminal a été dédié durant tout le mois de Ramadan aux vols de la Omra, explique-t-on auprès de l’Office national des aéroports (Onda). Selon son Dg Abdelhanin Benalou, le terminal II de l’aéroport Mohammed V est aujourd’hui opérationnel à  100%. Il faut dire que depuis le 27 novembre 2007 toute l’activité du terminal I a été transférée au terminal II, c’est-à -dire tous les vols vers l’étranger à  l’exception de l’Amérique du nord et de certains pays comme l’Italie ou la Hollande. Aujourd’hui le terminal I est dédié aux vols charters de l’opération haj, à  l’exception cependant des vols réguliers de la RAM et de la compagnie saoudienne vers la terre sainte. Il sera fermé pour rénovation d’ici fin décembre.

Nette hausse du nombre de passagers reçus à  l’aéroport
Actuellement, le nouveau terminal II enregistre quelque 200 mouvements d’avions par jour. Ce qui correspond à  plus de 500 000 passagers par mois, d’après les chiffres fournis par l’Onda. Au total, 70 destinations sont desservies, dont 15 nationales et 55 internationales et 30 à  35% des passagers sont en transit, ce qui fait que l’hôtel affiche complet.
Pour rappel, l’investissement consenti pour l’agrandissement du premier aéroport du pays s’est élevé à  un peu plus d’un milliard de DH HT, dont 682,6 millions pour les seuls bâtiments et 173,3 millions pour les équipements. Le projet a été financé à  hauteur de 530 millions par fonds propres, le reste provient du Fonds arabe pour le développement économique et social qui a prêté 280 MDH et la Banque africaine de développement, 190 millions. Enfin, soulignons que quelque 4,5 millions de passagers ont transité en 2006 par l’aéroport Mohammed V, et pour les 11 premiers mois de 2007, ce qui devrait donner lieu, à  fin 2007, à  une croissance du trafic de l’ordre de 28%.