Le terminal C3 du port de Casablanca sera livré en octobre

Marsa Maroc investit 2,25 milliards de DH dans les superstructures et équipements. La capacité de traitement du trafic conteneurisé sera portée à 1,3 million EVP au port de Casablanca.

Le taux d’avancement des travaux du terminal à conteneurs 3 (TC3) du Port de Casablanca, dont la concession a été attribuée à Marsa Maroc en février 2013, est à 80%. Sa mise en service est prévue pour le dernier trimestre 2016, en octobre plus précisément. C’est ce qu’a annoncé Marsa Maroc, lors d’une visite d’Aziz Rabbah, ministre de l’équipement, du transport et de la logistique, au chantier du terminal.

En vertu des termes de la convention de concession qui la lie à l’Agence nationale des ports (ANP) pour 30 ans, l’entreprise s’est engagée à investir 2,25 milliards de DH dans la mise en place des superstructures, les équipements et les moyens humains. Doté d’une nouvelle technologie permettant de traiter les conteneurs de manière horizontale et verticale, le TC3 renforcera le leadership de Marsa Maroc sur le marché portuaire. D’autre part, il portera sa capacité de traitement du trafic conteneurisé à 1,3 million EVP au port de Casablanca, le premier du pays fort d’une capacité de 26 millions de tonnes.

Le temps d’attente des navires sera encore moins long

Dans le cadre de la stratégie portuaire 2030, le port de Casablanca s’orientera, en effet, vers les produits unitarisés à forte valeur ajoutée (conteneur et roulant), sans compter le terminal de croisière ouvert sur la ville et le chantier naval. Les produits non unitarisés (vrac, neo-vrac, coventionnels) devraient être progressivement transférés vers les ports de Mohammédia et Kénitra Atlantique. Marsa Maroc l’a bien compris. Elle a engagé cet important investissement à Casablanca pour répondre à l’évolution de l’industrie maritime, notamment en termes de taille des navires porte-conteneurs (la capacité unitaire de chaque navire est de 10 000 conteneurs).

Selon Aziz Rabbah, ce nouveau terminal permettra d’améliorer l’efficacité de traitement des conteneurs dans le port, mais aussi de réduire le temps d’attente des navires et d’augmenter la capacité du port ; le tout, accompagné d’une réduction des coûts logistiques. Au port de Casablanca, Marsa Maroc détient la concession de 4 terminaux dont deux à conteneurs, un polyvalent et un terminal voiturier. Le total représente 537000 conteneurs, 111 000 voitures et 6 millions de tonnes de marchandises diverses. Outre le TC3 de Casablanca, Marsa Maroc a également obtenu la concession du terminal TC3 au port Tanger MedII. Aujourd’hui, elle lorgne également le marché africain.