Le secteur des services marchands non financiers aurait marqué une progression selon 35% des patrons au troisième trimestre 2015

L’activité globale du secteur des services marchands non financiers aurait marqué, au troisième trimestre 2015, une progression selon 35% des patrons, indique le Haut-commissariat au plan (HCP).

Cette hausse aurait été principalement le fait de l’amélioration de l’activité au niveau des branches de « Transport terrestre et transport par conduite » et des « Télécommunications », selon l’enquête trimestrielle de Conjoncture des Secteurs des Services marchands non financiers et du Commerce de gros du décembre 2015.

La hausse de l’activité globale des services marchands non financiers aurait été en ligne avec son évolution au niveau de l’extérieur et à celle de la demande, précise l’enquête.

Les carnets de commande du secteur ont été, en effet, jugés d’un niveau normal par 82% des patrons et peu garni par 16%.

Quant à l’emploi, il aurait connu une stabilité, selon les trois quarts des chefs d’entreprises. Dans ce contexte, le taux d’utilisation de la capacité des prestations (TUC) se serait établi à 81% au 3ème trimestre 2015.

Pour les anticipations du 4ème trimestre 2015, les entreprises opérant dans le secteur des services marchands non financiers s’attendent à une amélioration de l’activité globale selon 41% des patrons, alors que 11% anticipent, plutôt, une baisse.

Cette augmentation concernerait principalement les branches du « Transport aérien », des « Activités d’architecture et d’ingénierie » et de la « Restauration », relève le HCP.

Quant à l’emploi, 51% des chefs d’entreprises prévoient une hausse de leurs effectifs pour le 4ème trimestre 2015 et 45% une stabilité.

Les ventes sur le marché local dans le secteur du Commerce de gros auraient connu, au troisième trimestre 2015, une hausse selon 44% des patrons et une baisse selon 31%.

Ce mouvement de hausse aurait été attribuable principalement à une augmentation des ventes dans les sous-branches d’activités du « Commerce de gros d’autres équipements industriels » et des « Autres commerce de gros spécialisés ».

Quant à l’emploi, il aurait connu, selon 52% des chefs d’entreprises, une stabilité, et selon 40%, une hausse.

Par ailleurs, les grossistes estiment que leurs stocks se seraient situés à un niveau normal selon 76% d’entre eux, alors que seuls 7% jugent leur niveau supérieur à la normale.

La tendance observée des prix de ventes dans le secteur révèle, selon 80% des chefs d’entreprises, une stabilité notée principalement dans les sous-branches du « Commerce de gros de produits alimentaires et de boissons » et des « Autres commerces de gros spécialisés ».

Les anticipations des grossistes pour le 4ème trimestre 2015 révèlent une hausse du volume global de leurs ventes, pour 59% d’entre eux, et, selon 13%, une baisse.

Cette amélioration concernerait, principalement, les activités des « Autres commerces de gros spécialisés » et du « Commerce de gros d’autres équipements industriels ».

Quant à l’emploi, 51% des chefs d’entreprises prévoient une stagnation des effectifs et seulement 4% une baisse.

Les commandes à passer pour le 4ème trimestre 2015 seraient d’un niveau normal selon 85% des chefs d’entreprises et supérieur à la normale selon 4% d’entre eux.

Pour sa part, la tendance prévue des prix de ventes dans le secteur, s’orienterait vers la stabilité selon 79% des grossistes et une baisse d’après 15% d’entre eux.

Il est à noter que les enquêtes de conjoncture trimestrielles auprès des secteurs des Services marchands non financiers et du Commerce de gros couvrent tout le territoire national et ciblent respectivement un échantillon représentatif d’environ 600 et 450 entreprises organisées.