Le secteur avicole lorgne le marché africain

Stabilisation du prix de vente des œufs et hausse de la production des poussins de chair. La production de dindonneaux est, quant à elle, en baisse.

L’année 2015 aura été celle de la reprise pour le secteur avicole. Après la crise qu’a connue le marché des œufs de consommation durant l’année 2014 et le premier semestre de 2015, une amélioration progressive des prix a été enregistrée à partir du mois de juin. D’après les chiffres de la Fédération interprofessionnelle du secteur agricole (FISA) le prix de vente moyen s’est stabilisé à 0,79 DH/unité à novembre 2015. Une progression est également enregistrée dans la production de viandes de poulet de chair. En novembre 2015, elle a totalisé 44 760 tonnes, soit 17% de plus par rapport à la même période de 2014. Suivant la même tendance, la production nationale de poussins de chair s’est établie, en novembre 2015, à 35,5 millions, soit une évolution de 22% par rapport à la même période de l’année précédente. S’agissant des prix de vente du poulet de chair à la ferme, ils ont enregistré, en septembre et octobre, des pics allant jusqu’à 16DH/kg. Quelques bémols sont cependant à apporter. La production nationale de dindonneaux a enregistré une baisse de 22% en novembre 2015 par rapport à la même période de l’année précédente pour s’établir à environ 1,2 million de dindonneaux.

L’autosuffisance en viandes blanches presque assurée

Les prix de vente de la dinde chair ont connu moins de fluctuations avec une moyenne comprise entre 15 et 16 DH/kg durant les mois de juin et novembre. Il n’en demeure pas moins que l’état de la filière avicole est jugé satisfaisant par les représentants de l’Association nationale des producteurs des viandes de volailles. Ils affirment que le Maroc s’approche de l’autosuffisance en matière de production de viandes blanches et s’apprête même à exporter des produits avicoles, notamment en Afrique.

Le secteur des viandes blanches constitue l’une des activités agricoles les plus dynamiques au Maroc. Il permet la création de plus de 98 000 emplois directs et 225 000 emplois indirects.

Le chiffre d’affaires annuel est de 21 milliards de dirhams pour un investissement de 8,7 milliards de dirhams. Le Maroc produit annuellement 490000 tonnes de viandes blanches en plus de 3,9 milliards d’œufs. Les statistiques de la FISA font même état de 534 000 tonnes produites par le secteur moderne en 2014. Compte tenu de leur prix relativement bas par rapport aux autres denrées animales, les produits avicoles sont consommés par l’ensemble de la population et constituent une source riche en protéines.